J’ai testé pour vous : IKEA un samedi

ikea2Dans mon acharnement à vouloir trouver la LA cuisine de mes rêves, j’ai eu l’idée folle d’aller à Ikéa. Sauf que, j’ai eu cette révélation un samedi… Si j’avais su… Ouh la, j’y aurai repensé à 2 fois.
Bah ouais, on ne réfléchit pas toujours.

Bref, au départ, on est vraiment enthousiasmé… on a repéré 3-4 cuisines sur leurs zupers catalogues online, on a des rêves pleins la calebasse,  limite la  gougoutte de bave au coin de la lèvre en se projetant dans sa future contemporraino-supero-hightech « kitchen » (ouais, en anglais ça sonne mieux)
Et puis là, il se passe un truc bizarre.

Tu réalises….


Hum

T’es à la sortie de l’autoroute, au dernier rond-point qui te sépare de ton pseudo fantasme culinaire… Et là, LE déclic… tu commences à maudire ton cerveau d’blonde…

Putain, on est samedi ! **#m¨¨=_’à »è(é) !!!

Trop tard.
Plus de machine arrière possible, t’es embringué dans l’bôzar… Tu fulmines ; mais il te reste quand même ce minim espoir de choper THE cuisine. Alors… tu t’y raccroches, désespérément, tel un chien à son coin-coin pouic-pouic.

Tu commences à avoir le regard qui s’illumine en voyant le magique panneau « entrée » se dessiner à l’horizon ; mais ce que tu ne sais pas encore à ce moment-là, c’est qu’il va te falloir pas moins de 20minutes pour faire les 15m qui t’en sépare….

Et puis, au bout de ce quart d’heure sans fin ENFIIIIN (yeah et ça rime)… tu l’as franchi. Tu scrutes alors l’horizon : des voitures, des voitures, plein de voitures… Tu te croirais chez un concessionnaire taille XXL, mais non… Bienvenue dans l’antre du parking d’Ikea.
2010_02_24_ikea_crise_google
Après une 30aine de minutes à faire du manège entre les différents niveaux, et avoir admiré la variété du parc national des voitures françaises… tu trouves enfin un p’ti trou pour y glisser le cul de ta 206. Ouf.
Tu crois que le marathon est fini ?
Mouarf. J’ai envie de te dire que tu peux te fourrer le doigt dans l’œil.

Jusqu’au coude.
Maintenant il te faut traverser le bazar à pied… Ikea ici a ça de génial : c’est qu’il y a des fuites de partout. Je n’ai pas besoin de vous préciser qu’il pleuvait. Aussi, tu joues à saute-mouton entre les grosses flaquasses et comme ne t’es pas une « super » sportive t’es très vite essoufflée. Mais va reprendre ton souffle dans un nuage de gaz d’échappement toi.

Enfin, tel Ali baba, tu te réjouis d’avoir finalement atteint la caverne aux 1000 trésors.
Sésame, ouvre-toi !

Ah mince. Ça ne marche pas comme ça ?
Bon bah faisons comme ces milliers de fourmis assoiffés de « dimanche montage-meubles- en kit » : Entrons.

En tant que communicante, je ne peux que souligner l’intelligence du concept marketing du grand suédois. Ils arrivent à faire rentrer des milliers de gens dans un espace confiné, entièrement penser pour  provoquer l’achat, créer un (faux) besoin et susciter des envies (bizarres). Et ce sans que personne y voit à redire.

Tu rentres et t’en prend déjà plein les mirettes : des décos, des bibelots, bref. En quelques secondes, tu vois déjà la moitié du magasin chez toi… et tout un tas de décos auxquelles jamais t’aurais pensé seul.
Et c’est stratégique… Vous connaissez la petit histoire, des cailloux et du sable ? (ICI) Bah Ikea c’est pareil : les gros meubles au début, les petits trucs après. Si t’as pris du gros, lourd et encombrant, t’as forcément d’la place pour un p’ti bioubiou ramasse poussière quelque part.
ikeaMais par-dessus tout, ce que je trouve fabuleux, c’est qu’ils ont réussi à « prendre au piège » des gens, et que personne n’en ait réellement conscience.
Bah oui, t’as déjà essayé de sortir d’Ikéa en cours de route ?
C’est impossible. Quand t’es rentré t’es OBLIGE de suivre le circuit qu’ils t’ont intelligemment imposé…. Et si tu t’perds ils ont même prévu un point de ravitaillement (un vrai marathon j’vous dis !!), mais aucune sortie en cours de route.

Autre fait intéressant, la population que tu y trouves… alors certes, y’a des gens qui cherchent des meubles. Mais la grande majorité est là pour « se balader ». Fabuleux.
A mon époque (non, je ne suis pas si vieille que ça pourtant !!) on se baladait, on allait à la mer, en forêt… Maintenant c’est « et si on allait à Ikéa » ?!
Le côté exotique de la Suède probablement…
En quelques secondes et pour pas un rond t’es projeté ailleurs – quelques minutes de semblant de vacances dans nos semaines trop speed : des décos exotiques et colorées, des inspirations aux 1000 saveurs, des mots en une langue que tu ne comprends pas… Dépaysement garanti.
Et comme en vacances, ça doit être « fun » et « décontract », tu trouveras sur ta route, subtilement disséminé dans cette foire d’empoigne:
Des p’tits malins qui pensent que faire le chemin à contre-sens c’est plus fun (non non, même pas les gosses !!).
Des gosses qui eux, se croient dans une maison de poupée géante (dinette compris) devant le regard admiratif de leur parent « c’est bien mon fils : casse encore quelques assiettes, saute sur le fauteuil… à la maison c’est interdit : profite !! »

Bref.

Tu viens de passer le 1er étage.
T’es vivant !

Alléluia.

T’es épuisé, fatigué. Ton Q.I se rapproche dangereusement de celui d’une huitre échouée sur la plage, mais tu poursuis. (De toute façon, t’as pas le choix).
Note : l’emplacement de la cafeteria est quand même vraiment super stratégique.

Encore une fois, tu ramperas, tu te démèneras pour ENFIN trouver l’objet de ta convoitise. Le rayon cuisine….
Nom d’un glaire de bulot !! ça y est !!!

Comme tout bon client hyper conditionné dans ton piège tu prends alors ton p’tit crayon et ton bout de papier et tu tentes une énième fois  – tel un bon vieux doryphore qui jubile devant sa patate enfin trouvée- de te frayer un chemin pour accéder aux étiquettes, auxquelles bien évidement tu ne comprendras rien, pour noter un mot entre 2 coups de coude : « factum abstrakt ».
T’as tellement bataillé, t’es tellement out qu’en l’inscrivant, tu te dis avec cette référence tu pourras aller la voir en « mieux » sur leur site Internet. Tu te rends compte de l’absurdité de la chose….
Tu viens lamentablement de capituler.

Tu te décides à te diriger vers la sortie… Bien sûr, sur ta route tu croiseras encore : la petite fille qui fait semblant de jouer la maman et prépare à diner pour son mari (bah ouais, les gosses sont hyper conditionnés dans les clichés), la famille qui s’extasient devant une cuisine énormissime et qui joue à Tétris pour tenter de faire tenir 30m² de meuble dans leur F1 de 15m² (bah oui, c’est une réalité française la question du logement), le couple qui s’engueule parce que tu comprends : « un meuble de 30 cm à côté de la fenêtre, ça ne laisse que 2cm de marge… et ça va pas ! Réfléchis un peu chéri voyons » (ah y a donc pas que moi qui ait un Q.I d’huitre !!).

Tu vois alors de la lumière devant laquelle se trouve un amas de gens étalés sur 200m… oh my god.
Et là tu te rends compte que c’est seulement la file d’attente à la caisse. Ouf.
T’as forcément un p’tit sourire au coin de la gueule… t’as rien acheté. La stratégie marketing Ikea n’a pas eu d’emprise sur toi… (oui mais, j’ai quand même des idées plein la tronche…)

Bref.

  1. J’ai été à Ikéa un samedi.
  2. J’ai trouvé le nom d’une référence
  3. Je suis séchée
  4. Je sais que je peux m’inscrire sans problème à kho Lanta
  5. Je dois sortir du parking………………………….
  6. Dans les bouchons, je rigole en me disant que certains vont passer leurs WE à monter un meuble en kit expliqué en suédois et pas moi.
  7. Je rigole moins en découvrant que « factum abstrakt » est la référence donnée  à 9 cuisines sur 10 à Ikéa. Jnuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut !!!

NB : Mais j’aime quand même bien Ikéa. J’irai m’y balader en semaine maintenant.

NB² : cet article n’est pas sponsorisé.

Publicités

21 réflexions sur « J’ai testé pour vous : IKEA un samedi »

  1. je te confirme que notre cuisine a le même nom mdr 🙂
    on a eu la chance d’y aller suvent des mardis (évite le mercredi aussi c’est juste l’enfer on s’est une fois loupé), et nous on vient de perpignan donc pas question de rentrer les mians vides sans cuisine … car le péage + essence à rentabiliser obligatoirement 😉
    bon courage en ts les cas !

    J'aime

  2. Je connais trop ! Tu viens pour une idée précise, et tu en ressors avec de quoi décorer un château !! Sans parler que tu es bien contente de prendre des babioles à 0,99€ pièce, ou de petits 10€, mais arrivée à la caisse, çà te fait jamais moins de 80€ !!

    J'aime

  3. sur le site internet t’as un logiciel pour créer ta cuisine après u vas dans le magasin faie quelques modif avec le vendeur et zhou emballé c’est pesé

    J'aime

  4. Je vois que les IKEA en Europe ne sont pas mieux que ceux du Québec! Il ne faut pas s’y rendre un samedi! J’ai bien ris à te lire! J’ai eu l’impression de me retrouver en plein coeur du bâtiment!

    J'aime

  5. J’ai déjà vécu cette situation mais en pire !!!! La petite qui fait sa crise et aucun moyen de sortir du magasin sans suivre leur labyrinthe… tu essaye de slalomer a vitesse grand v entre les gens qui te fusille du regard et quand t’arrive dehors tu te rend compte que t’a perdu le doudou!!! tu rerentre avec bébé qui hurle tu cherche tu cherche tu t’énerve, tu te met a pleurer avec ta fille et tu fini par retrouver le doudou. Tu refait le labyrinthe dans l’autre sens avec le marmot qui continue a hurler et t’arrive enfin a ta bagnole ou tu peut rentrer chez toi avec ton grumeau qui continue les hurlement !!! bref t’a perdu ton après midi, ton sang froid et je crois que jamais je n’y retournerais 🙂 de toute les façon depuis je me suis mis au bio et a l’écologie !!!

    J'aime

    1. Lol si seulement ils pouvaient m’embaucher : je foncerai ^^ Parce que certes point de vue client c’est bof. Autant de l’autre côté ça doit être super intéressant ^^

      J'aime

  6. Comment dire ? Il y a tellement de vrai là dedans !
    J’adore ton article, tout est vrai, tout est bon 😀
    Bravo pour ne pas avoir succombé au côté obscur de la force suédoise !!

    J'aime

  7. Bonjour. Dans le but d’améliorer le référencement de nos sites, nous souhaiterions établir un échange de lien avec votre site. Si cet échange vous convient, je placerai un lien vers votre site depuis notre blog. En retour je vous demanderai de placer notre lien sur votre site.

    J'aime

  8. Bonjour, Je viens de comprendre que je me suis trompé dans l’adresse mail précédement envoyé pour établir un échange de lien. Est-ce que vous êtes OK pour faire cet échange ? Vous pouvez me contacter directement sur le mail indiqué. A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s