Quand mon pays me fait honte… des fois.

Quand je vois l’esclandre créée par le mariage homo, toute cette homophobie latente en plein « coming out », j’vous jure qu’en tant qu’homo on se pose énormément de questions :

Comment mes pairs : ces hommes, ces femmes peuvent-ils tenir des propos aussi… inHumains ?
Est-ce que je suis moins humaine qu’eux ?
Est-ce que je suis moins femmes qu’elles ?
Est-ce que je mérite moins de vivre qu’eux ? Est-ce que je mérite au moins d’exister ?
Est-ce inhumain pour une femme d’avoir des désirs de maternité ?
Est-ce que je mérite d’être malheureuse ?
Est-ce que je paye moins d’impôts qu’eux ?
Est-ce que je bosse moins qu’eux ?
Est-ce que je dois bafouer ma vie de famille ?
Est-ce que je suis plus con, plus moche, ou plus inutile qu’eux ?
Est-ce que leur vie a plus de valeurs que la mienne ?
Est-ce que je dois honteuse me cacher comme une rebue de la société ?
Est-ce que je mérite de mourir pour ce que je suis ?
Est-ce que je mérite moins le Paradis qu’eux ?

A ces gens-là, j’aimerai leurs demander :
Avez-vous vu des gamins de 15 ans harcelés, moqués, devenir des souffres douleur à l’école (pour leur physique, leur poids, leurs boutons, leurs lunettes, leurs noms de famille)?
Avez-vous vu des gamins en échec scolaire ?
Avez-vous vu des gamins maltraités ?
Avez –vous vu des gamins délinquants ?
Avez-vous vu des enfants malheureux ?

Moi oui.
Les parents étaient-ils tous homos ?
Non.
Et vous savez leurs points communs ? Ce sont des humains. Hétéros… homo.
Autant issus de famille papa/maman, papa solo, maman solo, parents adoptifs, parents veufs, parents homo, parents divorcés, parents mixtes, parents catho, parent musulman, parents juifs, bref. Des PARENTS.
Malheureusement, on a tous vécu dans nos vies des railleries, des échecs, des coups durs de la vie. Tous. Sans exception. Pas besoin d’être homo ou d’avoir des parents homos pour ça.

Avez-vous vu des gamins de 14 ans à la rue ?
Avez-vous été récupérer une gamine de 17 ans à l’hôpital suite à une tentative de suicide ?
Avez-vous appelé les pompiers pour cette même gamine ? Avez-vous juste essayé de l’aider ?
Avez-vous accompagné une personne, qui avait été tabassée, chez les flics pour porter plainte ?
Avez-vous vu des gens sombrer dans la drogue tellement ils avaient honte de ce qu’ils étaient et de la peine qu’ils causaient ?
Avez-vous vu des gens être malheureux, et rendre malheureux d’autres gens juste parce qu’on leur a demandé de ne pas être eux-mêmes et faire semblant, juste pour faire « bonne figure » ?

Moi oui. Et vous savez leur point commun ?
Tous en sont arrivés là à cause de l’homophobie.
Respectivement de leurs familles, de leurs voisins, de personnes qu’ils ne connaissaient pas. Tous en sont arrivés là, parce que à un moment dans leur vie ils ont juste affirmé/montré qu’ils étaient amoureux. Leurs tords ? Aimer… une personne du même sexe qu’eux.

Avez-vous été insulté dans la rue parce que vous ne cachiez pas votre Amour ?
Vous a-ton tagué une croix gammée sur votre voiture ?
Vous a-t-on vidé une poubelle de rue dans le hall de votre immeuble ?
Vous a-ton refusé un appartement parce que vous souhaitiez vous y installer en couple ?
Vous a-t-on agressé, à 2 reprises dans la rue, parce que vous n’avez pas voulu jouer un rôle mais juste vous montrer tel que vous êtes ?
Moi oui…

Et ce, juste parce que je ne suis pas hétérosexuelle (et la liste est non exhaustive ! CQFD)

Pourtant, je vis, je respire, je mange. J’aime.

J’aide mon prochain. Je n’ai jamais été violente envers quelqu’un.

J’ai adopté 2 chiens de la SPA et me bats pour la cause animale.

Je travaille, je paye mes impôts. Je fais mes courses et contribue à l’économie.

J’ai eu pendant plus de 6 ans une association à vocation sociale : prévention suicide et MST.

J’ai voyagé : j’ai vu la pauvreté ; la vraie, celle qui dérange, qui fait peur. Celle dont on ne parle pas ; tu m’étonnes, ça fait « tâche » dans notre société….
Je vois aussi tous les jours ces SDF, ces retraités qui se battent pour survivre avec 3 fois rien alors qu’ils ont donné leurs vies à la France. Je ne peux malheureusement pas aider tout le monde… mais putain, ça vous voyez, ça, ça me dérange vraiment. Ça me dérange que mes pairs, ces humains, souffrent et que si peu de gens s’en préoccupent. J’agis à mon échelle, comme je peux, mais je le fais : j’aide ma petite voisine (80 ans), je donne un sandwich, une bouteille d’eau, un bouquin à ce SDF dans le coin de la rue, j’aide cet aveugle à traverser, cette personne en chaise roulante à passer… et ce, sans rien attendre en retour si ce n’est qu’un simple sourire.
Je me contrefous de l’apparence de l’autre : noir, blanc, vert, bleu, mal fagoté, habillé en Dior, gros ou pas, bigleux, les yeux marrons, les cheveux roux ou blond, frisé ou raide, petit, grand. Je m’en contrefous parce que leur vie ne vaut pas plus ou moins que la mienne.

J’ai une famille. Des ami(e)s.
Des organes. Un corps, un cerveau, un cœur.

J’ai aussi des sentiments : je suis capable de compassion, tristesse, amour, joie et tout le reste.

Je protège ardemment l’environnement ; d’ailleurs je rénove ma maison en ce sens.

Et oui, parce que je suis propriétaire aussi…. J’ai investi dans mon pays. Ce pays peuplé de ces gens/députés/maire qui me refusent pourtant une existence sociale et amoureuse.
Je n’aime pas cuisiner. J’adore lire. J’adore rencontrer et découvrir des gens, des cultures.

J’ai été confrontée dans mon entourage à l’Amour, la maladie, la mort.

Je vis normalement, je vote. J’ai payé mes études. J’ai connu le chômage, l’emploi, le double emploi.

Dans ma vie j’ai fait des choix : changer de département, des choix politiques, des choix dans ma carrière. Mais pas celui de tomber amoureuse.
Et ça sera donc là … toute la différence ?

Et vous savez pourquoi on vit ça aujourd’hui ?
Parce que vous, homophobes, vous inculquez ça à vos enfants. Donc oui, les enfants des homos vivront les insultes, les regards, les moqueries tant que vous, homophobes, continuerez de bourrer le crâne de vos propres gosses et continuerez de les enfermer dans des préceptes datant de plusieurs siècles. Tant que vous, vous n’aurez pas décidé de vous ouvrir aux autres, vous enfermerez vos enfants dans votre confort et votre vision tronquée et obsolète du monde.

Vos arguments tournent en rond. Se mordent la queue. Tels les serpents venimeux vous vous empoisonnez, seuls.
Vous vous battez contre vous-même. Contre votre propre humanité.

Et maintenant que la France a adopté ce projet, vous allez encore hurler votre haine, votre révolte, dans les rues ? Révolte de quoi ? De vivre dans un pays qui respecte les droits de l’Homme? De vivre dans un pays qui avance -un peu- enfin avec son temps ?
Vous vous battez maintenant contre votre propre Humanité, contre les Droits de l’Homme, mais aussi votre propre pays… Bravo, félicitations. Vraiment.

Réaction suite aux commentaires de cet article paru dans le Figaro : ICI, ou comment offrir des fleurs passent pour de la provocation
ET suite à un site sur lequel je suis tombée, très largement signalé auprès du gouvernement, mais dont la page Facebook existe encore faute de réactivité du groupe. On peut y trouver ça :

Publicités

5 réflexions sur « Quand mon pays me fait honte… des fois. »

  1. Tu n’es pas toute seule. Ceux qui refusent d’admettre la différence n’ont rien compris, ce sont eux les plus malheureux au final, car ils n’auront jamais l’ouverture d’esprit pour apprécier autant toutes les choses que la vie nous offre.
    Ce débat fait rage, c’est terrible dans un pays comme le notre, qui en quelques siècles est passé de précurseur des droits de l’homme à ce qu’on vit aujourd’hui.
    J’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher d’en faire une chanson dans mon dernier post ^^
    Courage. Continue de vivre et d’aimer comme tu es!

    J'aime

    1. Le problème c’est qu’ils pourrissent la vie des autres… Rien qu’en sortant faire mon marché avec ma chérie tout à l’heure, on était pas comme d’habitude. D’habitude on fait notre marché comme un vieux couple ; je l’appelle « chérie », tu veux des clémentines? » et je m’en fous, mais aujourd’hui c’était bizarre… comme si l’appeler « chérie » allait susciter de la provocation ou je ne sais quoi d’autre. On a fait attention, c’est fou à dire.
      On est vite rentrée. C’est dingue d’avoir de l’impression de retomber 10 ans en arrière dans son propre pays.
      Jolie la chanson 😉

      J'aime

  2. C’est un très très joli texte ! Moi quand je vois ces gens défiler non pas pour revendiquer des droits mais pour que d’autres n’en aient pas, ça me révolte !!! Ces vieux discours d’il y a 2 siècles « une famille c’est un papa et une maman » c’est ridicule… Tout ça me hérisse le poil !! Heureusement que d’autres sont là pour faire avancer les choses…

    J'aime

    1. J’ai le sentiment qu’on revient en arrière… et que cette histoire a divisé la société et que ça n’est que le début. C’est aussi ça qui me dérange dans ce tapage médiatique.

      J'aime

  3. Tu vois, à cause de l’affaire Clément Méric, j’ai tapé dans ma barre de recherche « mon pays me fait honte » et je suis tombée ici, et à lire ton témoignage je suis encore plus écoeurée. Il y a tellement de fachos, d’abrutis réactionnaires dans notre pays de merde qu’on ne se sent même plus autorisé à être ce que l’on est ou à penser ce que l’on souhaite. Bien sûr, au nom de la démocratie il faut aussi autoriser les attardés à s’exprimer, tant qu’ils ne le font pas à coups de poings. Mais je pense sincèrement qu’au lieu de se taper sur la gueule, les gens du peuple feraient mieux de s’entraider pour améliorer leurs conditions de vie et trouver (puis corriger) la source de la crise, qui n’est certainement pas l’immigration ou l’homosexualité! Mais que veux-tu, c’est tellement plus simple de se laisser emporter par la haine et l’égoïsme, plutôt que de réfléchir 5mn. Surtout, ce que je ne comprends pas, c’est que la loi en faveur du mariage homo ne pénalise en rien les hétéros! Ni les enfants d’ailleurs, qui seront plus désirés que jamais. Comment peut-on refuser un droit? Comment peut-on ôter des vies au nom d’idéaux? Je suis dégoutée, seul on est tellement impuissant face à ces horreurs. Mais unis on déplacera des montagnes, vive l’Humanisme, vive la solidarité et toutes ces valeurs pourtant dédaignées aujourd’hui et accusées d’être « bisounours » et « utopistes » par des gros frustrés!
    Bonne chance à toi, je te souhaite de te marier avec qui tu veux, et de vivre pleinement ta vie sans avoir à subir les violences ou réflexions des bovins sans cervelle et sans coeur. Tu as mon soutien d’hétéro révoltée par la connerie humaine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s