STOP !!

[réédit du 03/02] Quand je vois l’esclandre créée par le mariage homo, toute cette homophobie latente en plein « coming out », j’vous jure qu’en tant qu’homo on se pose énormément de questions :

Comment mes pairs : ces hommes, ces femmes peuvent-ils tenir des propos aussi… inHumains ?
Est-ce que je suis moins humaine qu’eux ?
Est-ce que je suis moins femmes qu’elles ?
Est-ce que je mérite moins de vivre qu’eux ? Est-ce que je mérite au moins d’exister ?
Est-ce inhumain pour une femme d’avoir des désirs de maternité ?
Est-ce que je mérite d’être malheureuse ?
Est-ce que je paye moins d’impôts qu’eux ?
Est-ce que je bosse moins qu’eux ?
Est-ce que je dois bafouer ma vie de famille ?
Est-ce que je suis plus con, plus moche, ou plus inutile qu’eux ?
Est-ce que leur vie a plus de valeurs que la mienne ?
Est-ce que je dois honteuse me cacher comme une rebue de la société ?
Est-ce que je mérite de mourir pour ce que je suis ?
Est-ce que je mérite moins le Paradis qu’eux ?

A ces gens-là, j’aimerai leurs demander :
Avez-vous vu des gamins de 15 ans harcelés, moqués, devenir des souffres douleur à l’école (pour leur physique, leur poids, leurs boutons, leurs lunettes, leurs noms de famille)?
Avez-vous vu des gamins en échec scolaire ?
Avez-vous vu des gamins maltraités ?
Avez –vous vu des gamins délinquants ?
Avez-vous vu des enfants malheureux ?

Moi oui.
Les parents étaient-ils tous homos ?
Non.
Et vous savez leurs points communs ? Ce sont des humains. Hétéros… homo.
Autant issus de famille papa/maman, papa solo, maman solo, parents adoptifs, parents veufs, parents homo, parents divorcés, parents mixtes, parents catho, parents musulmans, parents juifs, bref. Des PARENTS.
Malheureusement, on a tous vécu dans nos vies des railleries, des échecs, des coups durs de la vie. Tous. Sans exception. Pas besoin d’être homo ou d’avoir des parents homos pour ça.

Avez-vous vu des gamins de 14 ans à la rue ?
Avez-vous été récupérer une gamine de 17 ans à l’hôpital suite à une tentative de suicide ?
Avez-vous appelé les pompiers pour cette même gamine ? Avez-vous juste essayé de l’aider ?
Avez-vous accompagné une personne, qui avait été tabassée, chez les flics pour porter plainte ?
Avez-vous vu des gens sombrer dans la drogue tellement ils avaient honte de ce qu’ils étaient et de la peine qu’ils causaient ?
Avez-vous vu des gens être malheureux, et rendre malheureux d’autres gens juste parce qu’on leur a demandé de ne pas être eux-mêmes et faire semblant, juste pour faire « bonne figure » ?

Moi oui. Et vous savez leur point commun ?
Tous en sont arrivés là à cause de l’homophobie.
Respectivement de leurs familles, de leurs voisins, de personnes qu’ils ne connaissaient pas. Tous en sont arrivés là, parce que à un moment dans leur vie ils ont juste affirmé/montré qu’ils étaient amoureux. Leurs tords ? Aimer… une personne du même sexe qu’eux.

Avez-vous été insulté dans la rue parce que vous ne cachiez pas votre Amour ?
Vous a-ton tagué une croix gammée sur votre voiture ?
Vous a-t-on vidé une poubelle de rue dans le hall de votre immeuble ?
Vous a-ton refusé un appartement parce que vous souhaitiez vous y installer en couple ?
Vous a-t-on agressé, à 2 reprises dans la rue, parce que vous n’avez pas voulu jouer un rôle mais juste vous montrer tel que vous êtes ?
Moi oui…

Et ce, juste parce que je ne suis pas hétérosexuelle (et la liste est non exhaustive ! CQFD)

Pourtant, je vis, je respire, je mange. J’aime.

J’aide mon prochain. Je n’ai jamais été violente envers quelqu’un.

J’ai adopté 2 chiens de la SPA et me bats pour la cause animale.

Je travaille, je paye mes impôts. Je fais mes courses et contribue à l’économie.

J’ai eu pendant plus de 6 ans une association à vocation sociale : prévention suicide et MST.

J’ai voyagé : j’ai vu la pauvreté ; la vraie, celle qui dérange, qui fait peur. Celle dont on ne parle pas ; tu m’étonnes, ça fait « tâche » dans notre société….
Je vois aussi tous les jours ces SDF, ces retraités qui se battent pour survivre avec 3 fois rien alors qu’ils ont donné leurs vies à la France. Je ne peux malheureusement pas aider tout le monde… mais putain, ça vous voyez, ça, ça me dérange vraiment. Ça me dérange que mes pairs, ces humains, souffrent et que si peu de gens s’en préoccupent. J’agis à mon échelle, comme je peux, mais je le fais : j’aide ma petite voisine (80 ans), je donne un sandwich, une bouteille d’eau, un bouquin à ce SDF dans le coin de la rue, j’aide cet aveugle à traverser, cette personne en chaise roulante à passer… et ce, sans rien attendre en retour si ce n’est qu’un simple sourire.
Je me contrefous de l’apparence de l’autre : noir, blanc, vert, bleu, mal fagoté, habillé en Dior, gros ou pas, bigleux, les yeux marrons, les cheveux roux ou blond, frisé ou raide, petit, grand. Je m’en contrefous parce que leur vie ne vaut pas plus ou moins que la mienne.

J’ai une famille. Des ami(e)s.
Des organes. Un corps, un cerveau, un cœur.

J’ai aussi des sentiments : je suis capable de compassion, tristesse, amour, joie et tout le reste.

Je protège ardemment l’environnement ; d’ailleurs je rénove ma maison en ce sens.

Et oui, parce que je suis propriétaire aussi…. J’ai investi dans mon pays. Ce pays peuplé de ces gens/députés/maire qui me refusent pourtant une existence sociale et amoureuse.
Je n’aime pas cuisiner. J’adore lire. J’adore rencontrer et découvrir des gens, des cultures.

J’ai été confrontée dans mon entourage à l’Amour, la maladie, la mort.

Je vis normalement, je vote. J’ai payé mes études. J’ai connu le chômage, l’emploi, le double emploi.

Dans ma vie j’ai fait des choix : changer de département, des choix politiques, des choix dans ma carrière. Mais pas celui de tomber amoureuse.
Et ça sera donc là … toute la différence ?

Et vous savez pourquoi on vit ça aujourd’hui ?
Parce que vous, homophobes, vous inculquez ça à vos enfants. Donc oui, les enfants des homos vivront les insultes, les regards, les moqueries tant que vous, homophobes, continuerez de bourrer le crâne de vos propres gosses et continuerez de les enfermer dans des préceptes datant de plusieurs siècles. Tant que vous, vous n’aurez pas décidé de vous ouvrir aux autres, vous enfermerez vos enfants dans votre confort et votre vision tronquée et obsolète du monde.

Vos arguments tournent en rond. Se mordent la queue. Tels les serpents venimeux vous vous empoisonnez, seuls.
Vous vous battez contre vous-même. Contre votre propre humanité.

Et maintenant que la France a adopté ce projet, vous allez encore hurler votre haine, votre révolte, dans les rues ? Révolte de quoi ? De vivre dans un pays qui respecte les droits de l’Homme? De vivre dans un pays qui avance -un peu- enfin avec son temps ?
Vous vous battez maintenant contre votre propre Humanité, contre les Droits de l’Homme, mais aussi votre propre pays… Bravo, félicitations. Vraiment.

J’ai honte quand je vois ces gens se mobiliser pour interdire des droits, plutôt que d’aller manifester pour des choses qui peuvent vraiment changer LEUR vie : emploi, pouvoir d’achat, Éducation etc. La conclusion à tirer est-elle : nous avons peur du changement, alors manifestons pour que surtout il n’y en ai pas/ et ne descendons pas dans les rues pour l’emploi/pouvoir d’achat etc et tout le reste au cas où ça change nos vies (on sait jamais que ça l’améliore hein)? Je comprends encore moins dans ce cas pourquoi on a voté pour un président dont le slogan était/est « le changement c’est maintenant ».
Le paradoxe français…

Si enceinte, tu avais su que ton enfant serait homo, aurais-tu avorté ? Voilà la question que je poserai à ces gens qui descendent dans les rues. Oui, j’y vais fort (comme eux). Mais il y en marre d’entendre chouiner « les homos çi », « les homos ça ». En revanche, quand je vois l’espèce de révolution que cela crée j’ai honte d’être française.
En Espagne, Belgique, Portugal ont-ils faits ça quand la loi est passée ? Est-ce que ça a changé leurs vies ?
Non.
Parce qu’il n’y a pas lieu que ça la change… juste que ça améliore celles de certains. Et alors, ou il est le mal là-dedans ? Qu’est ce que donc ça peut te foutre que je me tape des filles plutôt que des mecs ? C’est toi qui est dans mon lit à sa/ma place ?
Non.
Arrêtez de vous projeter dans NOTRE sexualité.

Tiens, j’imagine bien le couple … hétéro, vautré dans son canapé devant sa TV après une journée de taf harassante, les gamins dans le parc à jeux qui gazouillent tranquillement… Et là, l’idée lumineuse : la vie est belle, mais eux, non, faut pas qu’ils aient le droit de vivre ça voyons. C’est injuste qu’eux aient le droit à ça alors que nous on y a le droit… Voyons. CQFD.
Si la loi passe, je n’aurai pu le droit de me vautrer dans mon canapé, devant ma TV après une journée harassante, avec mes gosses dans le parc à jeux…

Ah bah vi c’est contre nature…
Contre nature de quoi ? Si ça l’était, pourquoi les homos existent alors ?
Mieux… Pourquoi ont-ils des couilles avec des têtards et les femmes des ovaires alors ? Oh, là haut, tu ne te serais pas planté quelque part non ? Ah non… C’est l’Humain qui est profondément con. Pardon.
Putain quitte à être homo et pas avoir le droit aux gosses, t’aurai pu quand même m’épargner les joies des hormones/règles et tout le bordel. Hein, parce que franchement si ça sert à rien, pourquoi s’emmerder à subir…
Et à ces couples là, j’ai envie de leur poser une question : et si ton gamin est homo, tu fais quoi ? Tu le renies ? Tu lui craches dessus ? Tu le tabasses ? Tu le butes ? Tu lui interdis de vivre au grand jour, normalement ? … Ah t’es encore plus abruti que ce que je ne pensais dis donc… Et puis d’ailleurs, tu lui diras quoi à ton gamin ? Que t’étais tout fier d’être à la manifestation « anti » qui … reniait ses droits, ses sentiments et donc son existence même ? Si enceinte, tu avais su que ton enfant serait homo, aurais-tu avorté ? Dans ce cas, j’ai honte pour toi aussi.
Ah encore un cliché qui ne tient pas la route… si t’es homo, tu vas forcément engendrer des gosses homos. Ah merde… Mes parents sont donc des homos refoulés ? Ceux de ma compagne aussi ? C’est ça le raisonnement ?
Vous manifestez pour interdire aux homos le droit au mariage et aux gosses… Mais allez vous défiler contre les parents violents, alcooliques, pédophiles, ceux qui abandonnent leurs enfants ? Et là, il faut que vous m’expliquiez quand même. Parce qu’il y a quelque chose qui me dépasse. Non parce que, personnellement je préfère confier mon enfant à un couple homo qu’à un pédophile. Enfin ça, ça n’appartient qu’à moi…

Bref. Je ne trouve pas normal de devoir manifester pour justifier de fondamentaux de droits de l’Homme (cf. « Tous les êtres humains naissent libres et égaux ») ; tout comme je ne trouve pas normal que cette décision (qui plus est inscrite dans le programme du président élu) prenne autant d’ampleur…
Chaque jour quand je vois ça, je me sens agressée… Mais au-delà de tout, ce qui m’énerve le plus dans ce débat, c’est la stérilité des arguments… des clichés, des préjugés, des arguments religieux. Bref, à mon sens rien de concret : pas de preuve, d’arguments scientifiques (si les homos n’avaient pas le droit d’avoir des enfants alors pourquoi naissent-ils avec des couilles et des ovaires?!!).
Pour moi non plus cette loi ne changera rien en termes de mariage si ce n’est officialiser quelque chose qui existe déjà et depuis toujours (n’en déplaise à certains!)…. : l’Amour. Wouaw. Quel scoop.

Mieux, il y a des femmes (dont Simone Veil !!!!!), des personnes noires qui défilent. Mais quelle honte… alors qu’on s’est battu pour que vous aussi vous ayez des droits. Vous rappelez vous ce que l’on disait ?

Ah oui, ça vous choque… Bah tiens, comme c’est étrange. Et pourtant ça a bien existé : les femmes n’avaient pas le droit de vote, les noirs n’avaient pas le droit de prendre le bus… Les mariages mixtes étaient prohibés. Oui, ça a existé…. On s’est battu pour vous car vous êtes des êtres humains comme tous les autres…. mais vous aussi, vous étiez sous le joug d’énormes clichés infâmes. On s’est battu pour vous, vous vous êtes vous même battus pour vos droits, pour faire reconnaitre que vous étiez comme tout le monde et égaux ; et maintenant vous défilez dans la rue ? Quelle honte… Un poignard dans le dos. Une trahison sans nom.

J’en ai marre de tout ça ; je ne suis pas militante pour un rond… En revanche, pour mes proches homo, qui ont des enfants… oui, forcément, on prend part. De même le jour où j’en aurai (et aucune loi ne peut empêcher une femme d’avoir un enfant… ça, c’est une question d’éthique), j’aimerai qu’elle ait les mêmes droits que moi pour eux…. ne serait-ce que pour protéger mes enfants s’il m’arrivait quelque chose. Je trouve honteux que ce genre de débat existe alors que toute femme ou tout homme censé, dès lors qu’il est parent ne souhaite forcément que la protection/Bonheur de ses enfants.

Alors que merde… on est tous des humains… on est tous dans le même bateau. On ne devrait pas lutter les uns contre les autres, mais ensemble…. et lutter contre des choses qui devraient avoir beaucoup plus d’importance pour nous et qui changeraient réellement nos vies et dans le BON sens…

Publicités

2 réflexions sur « STOP !! »

  1. Vivement que toute cette atmosphère malsaine retombe… Pour avoir suivi le débat, regardé les sessions à l’AN, passé des soirées sur Twitter, j’ai été en tant que citoyenne effarée par tout ce que j’ai pu lire ou entendre, et je l’ai encore plus été en voyant l’attitude de beaucoup de figures du mouvement anti : « nan nan on n’est pas homophobes mais on tient des propos absolument dégueulasses ». Bref les associations comme le Refuge vont, je pense, avoir énormément de boulot dans les mois à venir pour aider les jeunes qui vont avoir besoin d’eux.
    Et personnellement, je sais à l’issue de ce débat que jamais je ne voterai pour certains partis dont les députés se sont illustrés par une intolérance et une mauvaise foi incroyables, en plus de s’acoquiner avec des gens aussi fréquentables que Barjot & Boutin.

    J'aime

    1. J’étais déjà écœurée par la politique, mais j’avoue que là c’était le pompon. Quant aux gens n’en parlons pas… « non mais les gens contre nature ne doivent pas se marier (institution créée par l’homme en plus) mais non… on est pas homophobe ».
      Je ne sais pas où notre société va, mais j’ai le sentiment qu’on va droit dans le mur !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s