Quoi faire de sa vie ? [1sur2]

PNLS’il est bien une question qui me travaille en ce moment, c’est bien celle de mon Avenir professionnelle.
Parait que cela va de paire avec l’âge… la 30aine, la crise et tout le bazar. Je pensais y couper : que nenni.

Ca va donc faire un an que je veux absolument changer de boulot, arrêter les saisons et reprendre mon boulot… la communication. Mais c’est sans compté sur la crise. Ah oui… la crise. On est en plein dedans : marché de l’emploi saturé, des offres d’emploi digne d’offre d’exploitation de l’Humain : Rech. 15ans d’expérience, trilingue, rémunérée au SMIC avec le seul droit de fermer ta gueule.
Bref, la réalité m’a rattrapée!
Depuis un an je cogite donc, encore et encore : qu’est-ce que je vais faire de ma vie ?!
Ovtobre: fin de saison. Je m’arme de mon PC, remets à jour mon CV, mes 25000 profils emplois et let’s go.
Et surtout let’s zéro : rien. Rien rien rien. Aucune touche, aucune réponse positif, aucun entretien. Quedal. Le vide intersidéral.
Je me dis connement ça vient de ma lettre de motiv’, mon CV. Je refais tout. Rien.
Je postule à des offres de chargée de communication auxquelles mon profil colle en tout point, et je commence à enchainer les refus « votre profil ne correspond ». Mais merde à la fin, il est où le problème.
Pole emploi m’explique que pour une offre en com, il y a en moins de 24, plus de 186 postulants.

OK. A moins d’être une super-héros de la com, ou accepter des conditions à la limite du supportable, je dis bof bof. Je prends le problème à l’envers, je REfais mon CV version « osée » : de la couleur, un soupçon de culot.
Mais toujours rien.
Il faut se rendre à l’évidence, à part Paris, dans la Provence t’as quedal. Et comme il est hors de question que j’aille là-bas…
Du coup s’est posée la question de la reconversion. L’immobilier me tente bien. Sans plus. Un peu. Bref. Je ne sais pas. Mon ami Pole (emploi) m’envoit dans un machin d’accompagnement à la reconversion.
Et là, je ris. Atelier CV. Le monsieur regarde le miens, rit : ok, je pense que vous avez largement passé l’étape ‘j »apprends à faire mon cv ». On continue… il me fait passer des tests de motivations, compétences etc.
Tout, absolument tous les tests sont formels : mon truc, ma voie… c’est la communication. Sur 12 centres d’intérêt noté sur 10, je suis à 5 sur la majorité, exception fait de la com’ où j’atteins le score de 9.
« J’ai une bonne nouvelle mademoiselle : vous avez vraiment trouvé votre voie ».
Et moi j’en ai une mauvaise : ma voie est bouchée, alors je fais quoi ?!

Il me demande de faire du travail à la maison concernant mes motivations à aller vers l’immobilier. Ouais mais concrètement l’immo, c’est la soluation du dépit ; autant te dire que la motivation, elle a franchement pris la fuite quand j’ai vu les résultats des tests (il n’y a pas photo !!). Et elle s’est barrée encore plus loin quand il me dit que la seule formation prise en charge par eux et celle où je vais me retrouver le cul dans une école.
Allo, j’ai fait 6 ans d’étude parce que j’étais passionnée, mais là, ça n’est pas du tout le cas. Alors l’idée de me retrouver les fesses posées sur une chaise à écouter blablater un monsieur le tout entourée de p’tits jeunes de 20an qui ont de l’espoir plein les yeux. Bof bof ; ça ne m’enchante guère.

Les jours passent. Je rumine la situation. Mais putain, qu’est-ce que je vais faire de ma vie ?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s