Ou comment venter le bienfondé des listes cadeaux online…

Tous les ans c’est la même rengaine, la même course à l’idée cadeau : trouver la bonne idée, pour la bonne personne au bon prix. Autant te dire cash que l’équation se révèle vite périlleuse. Et comme j’aime à le rappeler, je déteste toujours autant le shopping, n’en déplaisent à certaines (si vous voulez être sûre, c’est par là : bref, j’ai fait du shopping)
Soyons francs, qui cela ne fait-il pas chier ?

CQFD : Je ne dis pas que je n’aime pas faire des cadeaux. Bien au contraire (je n’aime juste pas recevoir). Mais j’aime quand je suis sûre de faire plaisirs (comme tout le monde je pense).

Entre les gens pour qui tu n’as pas envie mais tu es obligé ; entre ceux pour qui tu n’as absolument aucune idée ; l’autre où tu l’as l’idée mais t’es pas sûr qu’il n’a pas déjà l’objet en question ; ou même les idées complètement foireuses, genre tu n’es sûr que c’est trop de la tuerie et en fait non, pour l’autre, c’est une grosse daube pour l’autre… Non, faut être lucide : c’est la merd*. D’ailleurs, on pourrait presque éditer une typologie du cadeau.

Le cadeau qui aurait fait plaisir à celui qui l’offre
Les gens, ils adorent par-dessus tout t’offrir ce qu’ils auraient aimé recevoir. C’est comme ça que tu te retrouves avec un super bijou fantaisie en ambre, que même toi t’aurai jamais osé offrir à ta grand-mère, qui pèse 3 kilos et demi et qui restera probablement dans l’fond du tiroir jusqu’à ce qu’un nombre suffisant d’année soit écoulé pour pouvoir le vendre sur le bon coin (oui, faut bien qu’elle oublie un jour qu’elle t’a offert ça).

Le cadeau inutile /ramasse poussière
Dans le même genre, t’as le cadeau utile. Mais l’utile pour celui qui l’offre, pas pour celui qui le reçoit. Ainsi, tu te retrouves affublée d’un magnifique lot de torchon, alors que toi, des torchons t’en a probablement déjà une 100aine et que pour les écouler, tu t’en sers pour faire tes vitres, ou mieux, tes niveaux d’huile de voiture.
C’est fou c’qu’un torchon prend de la place dans les placards de la cuisine.

Le cadeau faussement drôle
Il existe également le cadeau drôle, mais pas drôle. Autrement dit, drôle pour tout le monde, sauf pour toi.

Je me suis ainsi vue offrir des chaussons en forme de bite. Venant de mes ex-beaux parents, et sachant que je vivais avec leur fille, je n’ai pas trop compris où était l’humour. A la rigueur, ils auraient pris dans la même lancée de ridicule des chaussons j’aurai presque pu comprendre.

Il y a aussi le cadeau du gars qui n’a pas envie de mettre des ronds. C’est comme ça que tu te retrouveras avec 3 cuillères à moka (6 c’est trop cher) et que jamais tu arriveras à s les ortir de tes tiroirs (j’bois même pas de Moka !)

Et pi y’a ceux réunissant plusieurs critères (et là, j’dis jackpot). Exemple : le vase déco (t’as déjà 15 vases), moche (au fond du placard, ça sera seyant bien qu’il fasse aussi ramasse poussière), représentant (ou censé représenter) une fleur, que tu vois tous les dimanches au marché à 1,50€. C’est ce genre de vase qu’on affuble du terme « kitch »…

J’suis sûre que tu vois exactement de quoi j’parle :

Même que c’est le cadeau que tu ressors quand la personne qui te l’a offert revient… histoire de faire genre « j’adoooore ton cadeau, je l’exploite à fond ; c’est aussi prendre le risque d’avoir la collection complète l’année suivante…

Donc oui, on a tous reçu un jour un cadeau de l’au-delà, le truc que même dans tes pires cauchemars tu ne t’imaginais pas recevoir…

Au passage, j’ai découvert 2 sites sur le sujet.

Le 1er relate les pires cadeaux reçus : monpirecadeau.com et l’autre c’est un site pour vous donner des idées de cadeaux moisis jusqu’à la moelle : ici. Parmi eux, j’ai eu des coups de cœur comme : le « déodorant à pénis », un « bonnet cerveau », ou encore le déguisement toilette, une housse d’Ipad version serviette hygiénique, un savon au cornichon (dans le même style il y aussi le dentifrice au bacon)…

Imagine la tête de celui qui reçoit ça (faut vraiment pas les aimer !)

Bref. Le cadeau parfait, c’est le vrai parcours du combattant.

C’est en ce sens que je trouve les listes cadeaux en ligne merveilleuses (avec des arguments comme ceux précédemment cités, j’pense que tout le monde va l’adopter!).

C’est un peu le même principe que la liste au Père Noël au final. Certes, ça fait un peu prétentieux de dire : je veux ça ou ça… Je le concède. Mais bon.

A mon sens ça reste Joie, bonheur et bonne humeur à la clef. Tu y vas, tu vois, tu pioches et t’es sûre :

  1. de faire plaisirs, de trouver quelque chose de vraiment utile et qui ne finira pas aux puces/sur le Bon Coin en janvier,
  2. d’avoir la bonne couleur/bon modèle/bonne taille/bonne pointure
  3. de ne pas te ruiner puisque tu fais en fonction de ton budget,
  4. de pas faire de doublons ou triplons,
  5. Mieux, si le cadeau est plus cher tu peux soit t’y prendre à l’avance, soit l’envisager à plusieurs sereinement.
  6. D’éviter toutes les cohues et autres animaux dans les magasins.
  7. Même si la liste ne t’inspire pas, tu cernes déjà toujours mieux les attentes/goûts de la personne.

En attendant de convaincre ma famille… Je me débats avec ma liste Excel, les 150000 idées potentielles, les doutes, le budget. Bref. Noël censé être magique devient fastidieux et laborieux.

Et vous, quel est le pire cadeau que vous ayez reçu ?

[Article republié]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s