C'est peut-être moi le problème tout simplement?

Il y a des choses dans la vie qui vous rendent dingue. Ainsi, en octobre je vous racontais le retour en force de mes migraines… suivi de près par un article expliquant la série d’examens inutiles que ces chers docteurs m’ont fait passé. Pour finalement, dans un 3ème article, vous expliquer qu’il s’agissait de névralgies d’Arnold….
Je pensais –avec soulagement- en avoir fini avec tout ça. Mais c’était sans compter sur mon corps….

Suite aux prescriptions d’anti-inflammatoire, anti-douleur sans succès, le médecin m’avait dirigé vers un kiné… A peu près le seul traitement efficace jusque là.

J’avais donc fait mes 10 séances…. Au bout desquelles, j’avais effectivement ressenti une réelle amélioration mais sans pouvoir dire une rémission totale. Plus du tout mal au cou/épaule… avec toujours quelques maux de tête (mais plus quotidien ce qui en soit constituait un déjà énorme soulagement).
Elle était très gentille et très à l’écoute…. Et elle m’a dit de continuer à chercher car selon elle, même si j’étais peut-être « stressée » selon les dires des médecins, elle trouvait qu’au contraire j’étais assez zen comme fille. Et puis, elle ne trouvait pas que cela ne justifiait mes contractures (trop fortes, pas contracturée de façon logique, et en plus de façon asymétrique).
Elle n’a d’ailleurs jamais réussi à venir totalement à bout car d’une séance à l’autre, tout semblait être réapparu, et ce malgré les exo qu’elle me demandait de faire. Le stress avait probablement une incidence mais il n’en était pas l’origine : il y a forcément un problème de posture générale. Et puis, le coup des vertiges la laissait sceptique : on peut effectivement en avoir avec des problèmes de dos, mais pas aussi fort que ce que je lui ai décrit (impression d’être bourrée, les bourdonnements qui me donnent l’impression que mon cerveau va imposer !).

Bref. Toutes bonnes choses ayant une fin…. La kiné s’est finie.
Quelques jours de répit plus tard, j’ai recommencé à avoir mal au crâne… un peu, beaucoup… quelques heures, des demi-journées, des journées entières. Tous les jours.

Retour à la case départ : médecin. Moi qui déteste ça, je suis servie !

Je prends la peine de changer (encore !) de médecin. Il m’examine sous toutes les coutures…. Et me sort, à peu de choses près, exactement ce que la kiné m’a dit : musculature sous développée à gauche, contracture du trapèze asymétrique (et pas logique !).
Mieux, j’ai un problème de posture générale impliquant un gros déséquilibre entre la gauche et la droite, les muscles au niveau du haut du dos sont sous-développé d’un côté et sur-développé de l’autre. Mes lombaires ramassent, mon bassin est désaxé lui aussi. Il me manipule et remet en 3 pincements 3 vertèbres correctement en place… ça commence bien !

Mais il note un autre problème : mon œil gauche.

Ah. Le 1er à trouver qu’un autre truc déconne. D’ailleurs, il est sidéré que personne, y compris l’ophtalmo n’ait pas vu un truc aussi énorme : j’ai l’œil gauche qui présente vraisemblablement un énorme défaut de convergence…  (Il faut savoir aussi qu’à la 1ère consultation, le médecin avait constaté une asymétrie dans mes réflexes oculaires. Bref).

Lui pense, qu’au-delà de cet œil, qu’il y a un autre problème (sans me dire quoi : suspens !!). Mais avant toute chose, j’ai une grosse rééducation à faire car c’est, selon lui, l’origine principale de mes vertiges. Comme il m’explique, tant que j’ai de gros vertiges il ne peut pas me faire travailler sur mon équilibre/ma posture car mon corps est trop en position de « défense » et de « lutte » pour ne pas tomber. En gros il se bat dans le vent.

Me voilà donc partie chez l’orthoptiste …

Sincèrement ?
De véritables séances de torture (bien qu’elle fasse « soft »). Je suis cramponnée à ma chaise car j’ai en permanence l’impression que je vais tomber ou par terre ou dans les pommes ; mais le fait d’être « crispée » rend impossible certains exercices… Exercices d’autant plus limités que mon œil ne semble absolument rien vouloir faire. Elle me dit qu’elle a rarement vu un truc pareil. Mon œil gauche fonctionne comme un œil aveugle : il suit par réflexe l’œil droit et encore… et quand on lui demande de faire quelque chose, en gros, il te dit fuck.
Mais au-delà de ça, s’en suit après ce RDV, un retour fulgurant des migraines et névralgies. Les vertiges sont monstrueux. J’ai l’impression d’être raide bourrée. J’attends assise dans mon lit que le sommeil me gagne. 4h, enfin, j’y arrive. 2h plus tard… 6h du mat’ donc, je suis à nouveau réveillée par les maux de tête : des coups de marteau au-dessus de l’oeil.

L’histoire dure un peu plus de 24h… J’imagine que la séance d’orthoptie y est pour quelque chose, à moins qu’il s’agisse d’une grosse coïncidence….
J’me dis donc que je vais attendre la prochaine pour être sûre.

La semaine passe : j’ai mal au crâne non stop. Les vertiges sont pas forcément plus fréquents mais sont beaucoup plus forts. Je commence à avoir mal à la nuque et l’épaule… Les décharges électriques dans la mâchoire me reprennent. La moitié de mon visage commence à s’engourdir pour finalement ne jamais laisser partir cette sensation. J’essaie de vivre normalement, mais c’est foutues décharges me clouent sur place. Ca ne dure –heureusement- que quelques secondes, mais des secondes qui me paraissent une éternité… et puis on ne sait jamais quand, combien de temps. Elles sont accompagnées de vertiges monstres qui font que je m’assois n’importe où par peur de tomber. Je me réveille la nuit à cause des maux de tête, j’ai du mal à manger à cause des décharges. Je n’ose plus trop bouger par peur de tomber.

En somme, je suis revenue au point de départ…. Même situation qu’en octobre.

La 2nde séance d’orthoptie arrive. Je lui explique… elle me dit clairement qu’il y a autre chose et qu’un oeil, même s’il travaille pas ou mal ne peut pas déclencher autant de symptomes. Elle me dit, elle aussi, que ma mâchoire est trop crispée et que ça n’est pas normal. Elle m’explique surtout qu’un problème à ce niveau peut avoir une incidence sur la convergence des yeux, et pas l’inverse.
Dans tous les cas, elle est obligée d’écourter la séance (5 min au lieu de 15 !!) : le mal de tronche et les décharges me crispent le visage… ma paupière tombe : impossible de faire quoique ce soit. Mes yeux pleurent dès le 1er exercice. Une catastrophe. Les vertiges l’inquiètent : elle a peur que je tombe. Bien entendu elle ne force pas et me dit qu’on va véritablement galérer : non seulement on ne peut quasiment rien faire, mais le peu qu’on fait, mon œil ne réagit absolument pas.
Je sors de là.

Maux de tête, vertige, décharge, nuque raide. J’en peux plus.

Je retourne chez le médecin, dépitée.
Je lui explique que ça devient ingérable. Non seulement au quotidien, mais parce que je reprends le aussi taf dans 15 jours. Pire, les séances d’orthoptie se transforment en torture … et en deviennent totalement intitules : on tourne en rond.

Et là, contre toute attente, je me heurte à un mur à la limite du gars antipathique.
Il m’engueule presque pour que je continue l’orthoptie … Or, je n’ai jamais dit vouloir arrêter mais juste faire en sorte d’avoir quelque chose pour éviter des séances inutiles se transforment en calvaire (ce qui du reste est déjà le cas !)

Il me ré-ausculte. Les reproches fusent.
Détendez les épaules… mais je ne peux pas !!! Les détendre me fait mal.
Desserrez la mâchoire… mais je ne peux pas non plus !!! Cela déclenche les décharges électriques…
Il regarde au niveau des trapèzes, me balancent un « j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi crispé ! Et en plus que d’un coté ! »

Bon, vous êtes tous mignons mais j’ai bien compris que j’étais tordue mais maintenant j’aimerai savoir POURQUOI !

Bilan ?
Vous êtes trop stressée!

Mais stressée de quoi ? Tout va bien dans ma vie, je n’ai jamais été aussi détendue. Je n’ai aucun problème. Rien.
Mais vous êtes toute tendue ! Mais parce que j’ai mal putain !! C’est si compliqué à comprendre ?!! Je ne suis pas dingue…. Je me tiens mal parce que j’ai mal ! Et comme en octobre, ça finira avec un torticoli, la douleur m’empêchant de tourner la tête  et lever le bras ! C’est exactement la même chose, le même déroulement… et j’ai toujours les mêmes réponses : le stress.
Il a bon dos le stress (pas comme moi visiblement !) !! Et puis si c’est le stress pourquoi aucun traitement ne fonctionne malgré tout ?!

Et là, arrive une discussion mythique. J’hésite entre le débile profond ou le médecin qui a eu son diplôme dans une pochette surprise. Ou peut-être finalement est-ce moi le problème ?

Il me propose des anti-migraineux pour des migraines de tension (liées au stress)…
On a déjà essayé 7 traitements différents sans AUCUN résultat ! Les Nurofen sont autant efficaces… Oui, ça enlève le mal de tête, mais ça ne change absolument rien au reste.

Il me propose des décontractants musculaires
A part me défoncer, ça n’a pas fonctionné pas non plus ! La kiné peut le confirmer facilement ! Ça l’a d’ailleurs marqué que je reste coincée comme ça malgré des décontractants puissants!

Une minerve ?
Cela a empiré les choses !

Du Tramadol (anti-inflammatoire) ?
Je ne le supporte pas : ça me rend à moitié dépressive : moral en berne, confusion, impossible de me concentrer, ça déclenche des sueurs nocturnes à devoir en changer les draps (ma copine a même pensé que j’avais pissé au lit !! Super classe!!). J’avais eu un traitement d’un mois au out duquel j’étais devenue une grosse merde (je le pensais:), à pleurer tout le temps. Envie de rien besoin de toi oups c’était plus fort que moi, au fond du gouffre. C’est ma copine qui a tiré la sonnette d’alarme : elle ne me reconnaissait plus ! on a cherché d’où venait le problème ; elle a pensé à vérifier la notice. Radicale : j’ai arrêté. Magie 48h après, j’étais à nouveau moi : bien, heureuse, pleine de projets, vivante. Par curiosité va voir sur google ce qu’on dit sur le tramadol. En gros c’est un dérivé d’opium sous surveillance renforcée par le corps médical à cause de la liste des effets secondaires très longue et violente (dis toi que si je fume un joint, je bade ; alors un dérivé d’opium… j’te laisse imaginer !!)
Malgré mes explications, il insiste : c’est efficae. Merde, j’te dis que je ne le supporte pas et tu veux que je fasse un effort ? En plus, et en tout sincérité, j’ai pas noté une réelle amélioration des choses en le prenant.
Il finit par céder.
Ouf.

De la morphine ?
Ok j’ai mal, mais l’intensité (en dehors des décharges) reste supportable. C’est le caractère permanent qui me rend dingue. De la morphine c’est complètement disproportionné !!!
De la morphine en patch alors ?

Des anti-depresseurs (pour le stress) ?
Je refuse catégoriquement. Je ne suis pas dépressive, je ne suis pas stressée. Je vais bien putain. Je n’ai pas de problème, je suis heureuse, je n’ai aucun coup de blues ou déprime, j’ai 25000 projets dans la tête, rien dans ma vie ne pourrait expliquer du stress : je n’en veux pas !
C’est peut-être un stress psychologique ?
Pff, à part rencontrer des cons pareils qui effectivement me stress, je n’ai aucune, mais absolument aucune, raison d’avoir un stress quelconque ! Ma vie ma bien, ma maison avance, mon couple fonctionne, mon taf me plait, mes potes sont là, ma famille aussi, mes chiens sont en bonne santé. Merde, tout va bien… et en plus ayant vécu le stress, j’arrive à faire la différence maintenant que je suis détendue…
Il insiste, me propose les plus légers. Je m’énerve. Non les antidépresseurs ne sont pas la solution à tout, mais écrivez-le si ça vous fait plaisir. C’est juste très con, car je ne les prendrai pas.

Il me prescrit des anti-inflammatoires… les mêmes que j’ai eu en décembre. Je rigole… ils n’avaient aucun effet.
Je vais pas insister, on ne va pas s’en sortir.
Bref.

Je veux quand meme avoir des explications à tout ça….
Je lui demande alors, pourquoi ces vertiges ?
Vous buvez ? Non
Vous etes sûre ?
Le dernier verre date du 14 ajanvier pour mon anniversaire, ça te va comme réponse?!!
Alors c’est le café.
Ah donc le café du matin est à l’origine de mes vertiges, l’impression d’être bourrée quand je suis couchée…
Ah mais pourquoi quand je n’en bois pas (déjà essayé car je sais que cela peut empirer les maux de tête) cela ne change strictement rien ?!

Les décharges électriques ?
Parce que les nerfs sont coincés. Ah super… mais pourquoi la kiné n’a jamais réussi à en venir à bout ? Elle a pourtant décoincé les nerfs… mais les décharges et l’engourdissement étaient toujours là.

Pi il me fait la remarque qui tue, celle où tu sens que tu touches le fond : le fait que j’ai des piercings peut expliquer le déséquilibre de mon corps. J’en ai plus à droite qu’à gauche.
Ah. J’ai UN piercing de plus à droite qu’à gauche. C’est effectivement très très révélateur. Mais comment font les gens équipés de prothèses ? (tous mes piercings sont en acier chirurgical).. En gros, un piercing au nez expliquerait donc : les maux de tete, les névralgies, les vertiges, l’asymétrie posturale, les contractures chroniques asymétriques…

J’imagine qu’il n’a tellement aucune explication qu’il cherche au plus profond de ses connaissances.
Il me dit ensuite que je dois me coucher tôt (22h max)… t’es mignon, mais si j’arrivais à dormir à 22h, je le saurai… et puis ce n’est pas comme si mes maux de tête/vertiges/décharges m’empêchaient justement de dormir !!

Il finit alors par me proposer aussi de l’acupuncture… Médecine que je ne remets pas en cause mais qui ne m’inspire pas plus que ça.
En désespoir de cause j’me dis que je ne suis plus à ça près…. J’ai accepté. J’ai RDV lundi… on sait jamais, un miracle, ça peut arriver non ?

Je ne prends pas les anti-inflammatoires puisqu’ils n’avaient servi à rien. Et à défaut d’avoir autre chose pour la douleur, j’ai tenté le patch de morphine. Quelle brillante idée j’ai eu dis donc.
Alors un patch quand t’as mal simultanément au crane, à la nuque et la mâchoire, ce n’est pas super pratique déjà. Bien sûr, je ne vais pas me le coller sur la tronche… J’ai opté pour plus classe et discret : le trapèze.
Gerbe, vertiges décuplés. Quand tu te dis qu’avec de l’Euphytose je dors plus de 20h continue… t’imagine bien l’effet de la morphine sur moi !
Douleur ? Ah trapèze, plus rien… mais tronche et mâchoire, il n’y a pas de souci, elle est toujours bien là. Les décharges aussi. L’anesthésie de la moitié de ma gueule avec. Trop fort pour une véritable amélioration des choses assez dérisoire : tu es le maillon faible. Au revoir.

Bref. Je suis sortie de chez lui, au final j’ai le sentiment d’être encore plus mal qu’en y rentrant : j’ai juste envie de pleurer. Je ressors sans explication plausible, sans traitement valable, avec le sentiment de ne pas être entendue, sentiment que je suis une chouineuse qui fait chier son monde.
Je n’ai pas supporté la moitié des anti-inflammatoires (vomissement), pareil pour les antimigraineux. Quand je les supporte, ils ne font rien. Les décontractants musculaires ont les mêmes effets que l’Euphytose : 20h de dodo d’affilé, sans compter sur l’état de loque humaine. Imagine que je n’ai pas supporté la pilule (celle la plus faiblement dosée) qui m’a déclenché des chutes hormonales (heureusement que je suis lesbienne et que j’en ai pas besoin !!). Et après ça, il ne comprend pas pourquoi je refuse aussi obstinément les antidépresseurs !!
Il m’a tellement bien écouté que pour une douleur modérée (bien que décharges) mais PERMANENTE (ce qui me rend dingue), il m’a filé de la morphine… Tellement bien écouté, qu’il me refourgué des cachetons qui n’ont eu aucun effet jusque là.

J’ai presque l’impression d’être la fautive et la casse-couille de service qui prend les médecins pour des cons et refuse en bloc les traitements. Mais non. Je pense être quand même relativement bien placée pour savoir que je ne suis pas stressée… bien que je commence maintenant à en douter. Ça me rend dingue.
Je ne comprends pas. Je n’ai pas le sentiment d’être stressée. Vraiment pas. En plus, la moitié des symptômes ne s’expliquent pas en fonction d’un stress potentiel : pourquoi je suis tordue ? pourquoi les vertiges ? pourquoi j’ai l’œil qui merde ? pourquoi j’ai l’oreille bouchée ? pourquoi j’ai la mâchoire, la langue à moitié endormies ? pourquoi aucun traitement ne fonctionne ? pourquoi ce qu’on me demande de faire pour « lutter » contre le stress empire les choses (dé-serrer la mâchoire, détendre les épaules) ? pourquoi lui pense ça alors que la kiné non ? Pourquoi la kiné et l’orthoptiste pensent qu’il y a autre chose sans pouvoir dire quoi ?

Et pourquoi tous ces pourquoi ?

Je ne sais plus quoi faire…

Aller voir un autre généraliste ? en gros aller chouiner ailleurs une fois de plus ? Aller voir un spécialiste (mais quoi/qui ?) ? J’ai RV à l’orthoptie jeudi mais j’appréhende le « après » séance… quand bien même l’origine vient de là, à cause des symptômes, impossible d’avoir des séances efficaces.
Je ne sais plus quoi faire, mais peut-être que finalement c’est moi le problème.

Publicités

10 réflexions sur « C'est peut-être moi le problème tout simplement? »

  1. Et l’ORL ? Je ne dis pas tenir la solution mais mes vertiges (et cette monstrueuse sensation de tourner comme étant bourrée continuellement) venaient d’une inflammation à mon oreille interne. Idem pour mes douleurs à la mâchoire qui, crispée, rendaient les tendons douloureux. Et forcément, les maux de tête vont avec tout ça…

    Contre les vertiges, je prends Tanganil. C’est radical. Le médoc’ pour détendre mes muscles de la mâchoire, je ne l’ai pas gardé car la dépendance m’a fait peur. Le 3ème jour, je jetais la boîte.

    Bref, l’ORL à exploiter ?
    Bon courage en tout cas

    J'aime

    1. J’y ai pensé effectivement et ça sera la prochaine étape si jamais la piste du dentiste ne donne rien. Je croise presque les doigts pour qu’ils trouvent… c’est fout d’en arriver à souhaiter ça, mais ça voudrait aussi dire = fin des douleurs!!
      Pour l’instant, je suis partie sur la piste du dentiste vu que le kiné et orto m’ont parlé de machoire.
      J’ai expliqué à la dentiste mon problème ainsi que lefait que je n’arrive pas à ouvrir la bouche entièrement et la garder ouverte. Elle m’a dit qu’on allait regarder mais qu’avant toute chose, on allait faire une radio panoramique. Elle m’a confirmé (elle aussi) que cela ressemblait fortement à un problème d’occlusion de la machoire, et qu’une radio nous en montrerait peut-être plus. Et comme elle me dit, au pire des cas si ça ne donne rien, vu qu’à un moment donné les médecins vont se rabattre sur cette hypothèse, les examens seront déjà faits et ça sera du temps de gagné.
      Si ça donne rien, je pense effectivement que l’ORL sera la suite logique à tout ça…

      J'aime

  2. Tu peux essayer l’ostheopathe? certains m’ont dit qu’ils arrivent a guerir les migraines. Donc a tenter?!
    un dentiste ou orthodentiste? car c’est un peu different, non?

    Tu peux essayer un kinesiologue; certains sont tres bons et arrivent a debloquer les pbs.

    Pour te relaxer, dormir etc. essaye les plantes et/ou l’homeopathie, plutot que les medocs « chimiques ».

    Et pour les piercings, je ne dis pas qu’ils sont la cause de tes maux, mais il est vrai que certains apres des annees avec ne les supportent plus et les enlevent. A essayer qques jours/semaines sans?

    Bon courage et non le pb n’est pas toi. Y a une solution a chaque probleme 🙂

    J'aime

    1. Ostéo = aucun changement. En à peine 48h mon déséquilibre postural est à nouveau là… même constat pour la kiné. Ce qui explique aussi la différence dans la musculature entre les 2 cotés. En gros, le problème de la musculature entretien la mauvaise position… mais pour « re »muscler, il faut pouvoir bouger. Or, avec des contractures, c’est compromis. Un truc idiot en somme.
      Pour me relaxer, j’utilise des huiles essentielles. En fait, j’utilise les HE pour quasiment tous les petits bobos/ennuis de la vie… j’ai même convertie mon amie à ça… Elle qui était tout le temps malade (rhino et angine chronique entre autre), et bien depuis 2 ans n’en n’a plus fait. J’en utilise pour tout : désinfecter, soigner, relaxer. Je suis une inconditionelle 😉 Mais comme je suis zen en ce moment, je n’y ai pas recours. En tout cas pas pour me relaxer.
      Pour les piercings, j’ai déjà fait des journées sans et ça n’a a absolument rien changé non plus.
      A vrai dire j’ai essayé pas mal de choses. Les HE, l’ostéo, arrêter le café, fumer moins, ne pas fumer, changer mon alimentation, reprendre le sport (c’est encore pire!), ne pas utiliser mon PC ou regarder la TV (par rapport aux yeux), aller à la campagne, à la mer, et j’en passe (et des plus improbables). Et rien ne semble y faire.
      Mais je ne désespère pas encore… il y a forcément une explication quelque part.

      J'aime

    1. Effectivement, je n’ai pas fait attention au mot exacte :-p
      J’ai regardé, c’est une idée que je garde sous le coude ; ça peut effectivement pas faire de mal 😉
      Merci

      J'aime

  3. Pour commencer je te souhaite beaucoup de courage! J’ai également fait les frais d’un génèraliste très incompétent!! Certains, à mon avis, ne devrait pas exercer!
    Je serai du même avis qu’Ingrid. Ma maman avait également des problèmes d’oreilles interne. Tout a commencé par des vertiges monstrueux accompagné de bourdonnement d’oreille, elle tombait énormément de fois dans une journée, s’en suivait des maux de tête monstrueux (elle ne supportait aucun bruit, aucune lumière) et la sensation de vertige était même présente quand elle était couché. Au moment ou tout c’est déclenché les médecins connaissait encore très peu la maladie qu’elle avait, donc je te laisse déviner les épreuves qu’elle a dû subir avant d’avoir un traitement. Au final après plusieurs années de souffrance le mal a disparue de lui même. Ainsi que l’ouie de son oreille gauche. Bref, quand j’ai lu ton texte j’ai eu l’impression de revivre cette période! donc peut être que l’orl serait comme tu souhaites le faire , une bonne piste (je te le souhaite) comme prochain rendez vous. encore une fois je te souhaite bon courage et j’espère que tu viendras vite à bout de cette mauvaise période!

    J'aime

    1. C’est sûr que certains ne devraient pas exercer ! Je trouve également que certains abusent sur leurs prescriptions… comme là, le fait comme me donne un puissant somnifère… Or, si je n’arrive pas à m’endormir c’est parce que j’ai mal et que ça tourne. Et pas l’inverse. Mais bon. C’est lui le médecin !
      Après, c’est peut-être pas une bonne idée de réagir comme ça, mais je ne prends pas son somnifère… D’autant plus que je ne comprends pas pourquoi me filer un truc aussi fort, alors qu’un pauvre Euphytose aux plantes, me fait dormir 20h facilement. Bref. Mais ça c’est une autre histoire.
      Pour en revenir à ta réponse, je n’exclus pas l’ORL ; au contraire. J’ai RV avec la dentiste mardi, je vais lui parler de la piste ORL voir ce qu’elle en pense mais surtout si elle en connait fiable (bizarement peu de médecins où j’habite mais une bonne 10aine d’ORL).
      Je comprends le cauchemard que ta maman a vécu…. subir des symptômes agressifs et qui entament clairement sa qualité de vie / quotidien est clairement épuisant. Mais au delà de ça, ne pas savoir est finalement pire… car en ne sachant pas, on ne trouve pas de potentielles solutions pour soulager le problème, on ne comprends et on est totalement passif. Du coup, en plus de subir, on se pose 20000 questions, on se remets même en question, on s’éreinte à chercher (presque à la place des médecins qui ne veulent pas accorder une importance suffisante à nos maux).
      J’en suis rendue à espérer qu’on me trouve quelque chose. Pas l’envie d’avoir un problème c’est sur, mais pour le besoin de savoir, de comprendre et surtout avoir un espoir de trouver un remède ou au moins quelque chose qui atténue tout ça.
      Je croise les doigts pour lundi (acupuncture), mardi (dentiste). Et dans tous les cas, je fais parallèlement les démarches pour consulter en ORL, en espérant malgré tout qu’on trouve avant.
      Merci beaucoup pour ton message. Ca reste rassurant de voir que d’autres ont vécu ça (malheureusement pour ta maman!!).
      J’ai hésité à publier ce message de « desespérée » mais finalement, je ne regrette pas. Les commentaires sont réconfortants. Savoir qu’on est écoutée (enfin lue) est rassurant. Vraiment merci pour ces quelques mots, cela représente pour moi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s