J’ai testé pour vous… l’acupuncture ! [zenitude inside!]

acupuncture-los-angeles-back-painSuite à mes derniers petits soucis de santé (cf. c’est peut-être tout simplement moi le problème), le docteur m’avait orienté vers des séances d’acupuncture.
Bien que je ne remette pas en cause l’efficacité de ce type de médecine, j’avoue être sceptique quant à l’efficacité concernant mon souci (je rappelle que la kiné et l’osthéo étaient restés sans succès probant).
Mais comme on dit : qui ne tente rien, n’a rien…

Je me pointe donc à mon RDV… relate vite fait les problèmes que je rencontre. Il ne peut alors que constater l’importance de la contracture : « la vache ! ».
« Retirez vos chaussures svp »
Ahah, je rigole… et dire que je me suis épilée à l’arrache, pris le soin d’assortir mes sous-vêtement et tout et tout…
Mais ça n’est pas grave, au contraire, ça m’arrange de pas avoir à me trimballer à moitié à poil. Il commence donc à me montrer les aiguilles : stériles, emballées. Je m’imaginais des trucs monstrueux mais non. C’est tout petit et largement moins épais que des piqûres.

S’en suis donc les 1ers placements… une au pied, une à la main…C’est surprenant quand on à mal à la tête, nuque et mâchoire, mais bon, je ne m’inquiète pas. Je sais que les pieds reflètent quasiment tous les organes du corps…
Sincèrement, aucune douleur. La piqure s’apparente à celle d’une mine de crayon qu’on pose sur la peau. Complètement indolore.
Exception faite de la mâchoire… et encore. Ca n’est pas l’aiguille en elle-même qui m’a fait mal, mais le fait qu’il force: trop contractée !
Au niveau de la nuque, aucune douleur à la piqure, mais une des aiguilles manque de me faire tomber dans les pommes : « vous avez mangé ? »… Non. A vrai dire, je n’ai même pas réussi à avaler mon café. Rien de vraiment insurmontable donc.

Maintenant que je ressemble plus à un porc-épic qu’à un humain, il me demande de m’allonger.
Euh… mais il y a des aiguilles ?!
Il doit avoir l’habitude que les gens réagissent comme ça. Du coup, il m’aide, et tout se passe bien, même si c’est impressionnant de se coucher sur des aiguilles !!
Il me dit que je vais rester 45 minutes là et qu’au moindre problème, je dois l’appeler…. Il me dit de me laisser aller, et que si j’avais envie de rire, dormir ou pleurer il ne fallait pas lutter.

Ah. Tant que ça ? *mode j’ai du mal à comprendre*
Il éteint la lumière…

Je n’ai plus la notion du temps…. Je n’ose pas bouger d’un millimètre vu que je suis couchée sur des aiguilles… j’essaie de me détendre mais inexorablement, je commence étrangement à angoisser : je ressens vraiment cette angoisse monter, physiquement. Un truc de malade… Une angoisse affreuse.
J’ai peur de mourir, qu’on m’oublie dans cette pièce…
Je me dis que c’est impossible : il y a d’autres patients après. Au pire, il y a bien une femme de ménage qui va passer un jour ? Ma copine aussi s’inquiéterait de ne pas me voir ?
Ouais c’est con, mais j’ai vraiment pensé ça.
Çase calme un peu, et m’envahis alors l’envie incontrôlable de dormir ; mais impossible d’y arriver. Dès que je commence à m’endormir l’angoisse revient… des images de mon passé reviennent aussi : ma mère, des souvenirs que j’avais complètement auscultés jusque là. Mais pire, il m’est totalement impossible de penser à autre chose. Impossible de penser au moment présent : ma maison, ma copine, mon taf. J’me dis que je vais l’appeler… impossible de parler non plus. Je suis comme coincée dans mon corps et dans mes pensées. C’est assez impressionnant et du coup, j’angoisse encore plus
Je n’ai plus de salive non plus…
Le temps me parait long. Les bruits de la pièce à côté me font sursauter. Et j’ai toujours l’impression que je vais mourir là, seule. Je me souviens qu’à la mort de ma mère j’avais fait pas mal de crises de panique dans ce style (avec tétanie du corps entier)… donc mon côté rationnel me permet de me conforter dans l’idée que non, je ne peux pas mourir ici et comme ça, ni même qu’on ne peut pas m’abandonner lamentablement ici et que ça finit toujours par passer.
Un truc de fou. Mais bizarrement, je me sens quand même « bien ». Ouais… c’est bizarre comme truc et très difficile à expliquer.

Vraisemblablement 45 minutes passent puisque le médecin revient (il ne m’a pas oublié !!).
Ça va ? Je fais un hochement de tête. Je suis vidée de mes forces…
Il enlève les aiguilles.
Puis celle de la main. Et là, remixe d’un film gore où le héros se fait sectionner l’artère… un espèce de jet de sang (excusez moi âmes sensibles) sort de ma main… j’en mets partout : sur la table, par terre. Vraiment un jet impressionnant digne d’un film d‘horreur.
Le médecin n’est pas déstabilisé et sourit légèrement : c’est le siège de douleur physique et morale….

Ma main : avec la boule que cela a créée (et où était mise l’aiguille)2014-02-10 10.33.48Il m’aide à me redresser (j’te jure que tu es littéralement vidée). Il regarde mes épaules, je suis moins contractée. Mais par contre, j’ai clairement un problème de mon passé qui est non réglé…. Le stress n’est pas en fait du stress, mais de l’angoisse. De l’angoisse inhérente à mon passé. L’angoisse de la mort et de l’abandon. Des choses qui clairement n’étaient jamais revenus depuis mes 17 ans…. L’année où j’ai perdu ma mère.

Je sors de là, persuadée que l’acupuncture ne réglera pas mon problème de mâchoire/tête/névralgie mais qu’en revanche, il y a des choses avec lesquelles je ne suis clairement pas en paix.
En rentrant à la maison, je n’ai fait que dormir… dormi de 11h à 15h, de 16h à 19h… et de 20h à 9h ce matin. Oui, on est littéralement épuisée, mais complètement serein.

Contre toute attente, on pourrait s’dire que je suis refroidie pour y retourner. Mais non. J’avoue que la sensation est désagréable sur le moment, mais quelque part « libératrice ». Je ne saurai l’expliquer…. J’ai aussi l’impression d’avoir été mis devant un fait accompli : non, je n’ai pas réglé mes problèmes comme je le pensais. Oui ces problèmes sont là en moi. Ca ne m’angoisse pas. C’est comme si finalement j’avais « accepté» une évidence que j’ai enfouie en moi..
Non, vraiment, c’est déstabilisant…
Mais je vous invite à essayer pour comprendre car sincèrement, ce ressenti est inexplicable …

Et sur ces quelques mots je vous abandonne… J’ai RDV avec la dentiste.
Beaucoup moins glop du coup !!

Publicités

2 réflexions sur « J’ai testé pour vous… l’acupuncture ! [zenitude inside!] »

    1. J’ai repris RDV mais j’ai du annulé… suite au RV avec le dentiste, on a décelé un problème à la machoire. Je dois donc voir un spécialiste et le RDV tombait à la même heure que celui de l’acupuncutre. Mais ça n’est que partie remise 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s