Ou comment sauver un chien…

J’avoue ne pas supporter la détresse animale sous quelle que forme que ce soit. Alors forcément hier, en me rendant chez le doc, quand j’ai vu ce chien, mon sang n’a fait qu’un tour.

L’histoire a commencé quand j’ai failli l’écraser ; ouais rien que ça. Il a traversé devant moi et est parti rejoindre une dame. J’ai pesté comme un âne, crant au scandale qu’une vieille bourrique ne regarde même pas son chien. Bref.
Je me gare… Plus de dame, mais la chien est toujours là.
Il traine, renifle les portes, les voitures.
Hum ça pue.

Je sors de ma voiture… J’essaie de voir si il est à quelqu’un ; j’interpelle tous les passants. Rien. Personne ne l’a jamais vu.
Le pépère reste quand même prostré devant la boulangerie. Au choix : soit, c’est sa maison, soit, il a la dalle. J’essaie de trouver un numéro de tel car la boulangerie ré-ouvre à 16h. Rien.
Mon RDV est à 14h, il est 13h57. Le chien traverse la rue, je hurle… 2ème accident évité.

Ma décision est prise : je vais le mettre dans ma voiture le temps de mon RDV et j’envisagerai la suite après. Je ne peux pas le laisser traverser la rue comme ça, d’autant que bien qu’on soit en centre ville, les mecs roulent très (trop!) vite.

C’est un grand chien (berger belge Groenendael), il a l’air en bonne santé mais assez affolé… Alors, j’y vais tranquille. Étrangement, il m’écoute et après m’avoir reniflé et léché la moitié du bras, il se laisse caresser. J’ouvre la portière, je lui dis « allez » et il monte…

pépèreFaut savoir que les bergers belges sont des gros baveurs… il a repeint ma voiture de fond en comble, mais bon.

Mon RDV dure à peine 5min (ouf), et quand je sors j’appelle le vétérinaire… il me dit de lui amener.
Me voilà donc avec un poney bavant dans la voiture, mais ça sera un chien non accidenté. L’essentiel!
Je bidouille un système pour l’obliger à rester à l’arrière (on ne sait jamais), malgré tout, pendant tout le trajet il me léchera l’oreille et le bras (les chiens qui lèchent tout le temps sont des chiens anxieux).

Arrivée au véto, il me demande d’aller chercher le chien, mais pas de collier, pas de laisse, j’ignore totalement s’il va continuer à m’écouter ou s’il va se carapater dès que j’ouvrirai la porte. Le véto va me chercher une laisse… et essaye d’attraper le chien. Quedal… Le chien se cache (enfin essaye) et lui aboie dessus… Je propose mon aide. Pépère vient vers moi très facilement et se laisse faire.

Même topo pour vérifier si il a une puce. Le véto et son assistante ont du mal à le maitriser… le chien tire pour venir vers moi, il leur aboie dessus, aboie sur la dame qui rentre à ce moment là, bref. Je me propose à nouveau de le tenir… et là, il se réfugie directement entre mes jambes… pour ne plus en bouger. « on voit que vous aimez les animaux en tout cas ».

Oui, j’aime les animaux, c’est une évidence.

Tout est bien qui fini bien. Le chien est pucé, il a donc une maison et des maîtres. Ses maîtres ne répondent pas au téléphone, je ne peux malheureusement pas rester… je le laisse donc sur place, avec, je l’admets une petite boule au ventre. Et si c’était un abandon ?

Le véto me dit qu’il y a peu de chance que ce soit le cas : c’est un chien de race, assez recherché. On suppose, vu comme il est trouillard, que l’orage de la veille l’a fait fuguer de peur.
J’espère sincèrement que ce pépère a retrouvé son foyer ; en tous les cas, il aura évité de peu l’accident, c’est déjà pas mal.

Je profite de cet article pour rappeler que si vous voyez un chien errant et que vous souhaitez le récupérer il y a des précautions à prendre :

La peur peut rendre un chien agressif
Dans mon cas, il était très poilu donc impossible de savoir s’il n’avait pas été effectivement heurté par une voiture… et la douleur peut aussi rendre un chien agressif. Attention donc à vous si vous essayer de les récupérer : ne les attrapez pas à plein bras, laissez les venir à vous avec patience ; laissez-vous renifler, faite des gestes doux.

Si vous y parvenez, sachez que les vétérinaires vous aideront à trouver une solution (gratuitement) !

Par ailleurs, si vous n’arrivez pas à l’attraper, essayer de le prendre en photo et de diffuser un message sur facebook ; il existe des groupes « pet alert » suivi du numéro du département concerné qui diffuse les photos de chiens errants pour aider les maitres à les retrouver ; vous trouverez aussi sur ces groupes des photos des animaux perdus/volés… que les maîtres recherchent désespérément… Soyez le plus précis possible : photo + lieu + rue + comportement.

Voilà, j’espère que cela aura aidé, car j’avoue qu’au départ, je ne savais pas du tout quoi faire, ni qui contacter… Ayant en plus déjà 2 chiennes, impossible pour moi d’en ramener un 3ème. Bref. Tout est bien qui finit bien 🙂

Publicités

5 réflexions sur « Ou comment sauver un chien… »

  1. Ça serait chouette de savoir s’il a retrouvé ses maîtres (car bon, même les chiens de race sont abandonnés, j’en ai eu la preuve avec un voisin y a pas longtemps. Quand on aime pas les animaux, on s’en fout de ce qu’il peut valoir…).

    Très beau geste de ta part. Rare sont les personnes, comme toi, comme moi, de se soucier d’un animal errant, blessé…

    J'aime

    1. Oui oui, il a retrouvé ses maîtres ^^ Tout est bien qui fini bien ❤
      Très beau geste, non… Geste normal pour moi ; j'ai juste eu la chance de parvenir à "l'attraper"… car en général les chiens errants ou blessés fuient. Mais il a du sentir que je ne lui voulais pas de mal 🙂

      J'aime

  2. J’ai eu le cas en vacances avec ma mère, un colley était complètement affolé sur la route. C’était une nationale et le chien était à plusieurs kilomètres du dernier village traversé… heureusement après plusieurs années de petsitting on savait comment rassurer un chien et l’emmener avec nous.
    On a donc fait demi-tour avec le colley dans la voiture, moi j’étais sur mon téléphone a essayer de trouver le numéro du vétérinaire du village.
    Par contre il n’était ni pucé ni tatoué, du coup le vétérinaire nous a donné l’adresse d’un refuge en nous demandant si on pouvait y amener le chien. C’était sur notre route donc on a accepté. Mais en sortant de consultation une cliente nous a dit qu’elle connaissait les maîtres de ce chien, ce n’était pas la première fois qu’il fuguait. On l’a donc amené à ses maîtres.
    J’étais sur le cul quand même, un chien fugueur et aucun moyen d’identifier les maîtres. Si on avait pas croisé cette dame il finissait au refuge.

    J'aime

    1. C’est un peu abusé effectivement. Ma petite est une fugueuse (surtout pendant ses chaleurs), je l’ai fait pucé pour être sûre qu’on me la ramène si un jour elle se barrait… Arf. Les gens sont inconscients !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s