Tout ça à cause de mes nichons !!

Ballon_Ce week-end, c’est l’anniversaire à mon père. Qui dit fête (60piges en plus), dit tenue correcte de circonstance. Je zieute vite fait mon dressing… ouh la : des robes pour le quotidien j’ai, une robe noir basique j’ai. Seule hic, avec les cachets que je prends pour les névralgies, j’ai grossi. Pas énormément, mais beaucoup au niveau des seins. Un comble quand t’aime pas les gros seins. Bref. A 30 ans j’ai les seins qui poussent… d’un 85A, je suis à un bon 90B ; même ma femme a du mal à me regarder dans les yeux maintenant, et j’ai en plus le droit à tout plein de conneries chaque jour : « Et beh chérie, le jour où tu seras enceinte, ils vont exploser« … Hum. Sympa!

J’exagère pas ! Avant c’était nickel, maintenant c’est la m****. Même mon tatouage s’en trouve chamboulé… De souris il est passé à gros rat obèse qui dit « merde » à l’autre sein. Bref. Il y a des femmes qui veulent des seins, moi non. Mon petit 85A me convenait très bien (reviens!!!!) ! Mais ça, c’était avant, et j’avoue ne pas réussir à m’adapter à ce « changement »… Tous les hauts décolletés sont maintenant au fond du placard (oui, je sais, c’est un comble maintenant que mes seins poussent, mais il n’y a rien à y faire, je n’aime pas). A 30ans, j’ai même du me racheter des soutifs ! (qui soit dit en passant, commencent déjà à me quicher!). Ma femme rigole : avant je rentrais du boulot, j’enlevais les chaussures, maintenant j’enlève le soutif avec un soupir de soulagement : ENFIN !

Qu’on se le dise, la Liberté du nichon a son importance dans la vie!avant

aprèsSans trucage, sans soutien gorge push-up et dans la même position…

Bref, de mon point de vue, clairement la chienlit. Du coup, la p’tite robe noire, bah elle est dans le placard, mes seins ayant décidé de ne plus vouloir rentrer dedans. Me voilà donc en quête d’une robe. Habillée, mais pas trop. En somme, un critère assez vaste mais pas non plus -à mon sens- surréaliste. Mouais… J’ai vite déchanté.

Très simple au départ. Parcours du combattant au final.
J’ai bien du faire une 30aines de magasin, imaginez l’horreur pour moi qui déteste ça. Impossible de trouver quelque chose de simple.
Entre les robes en nid de poules de 3cm d’épaisseur que même ma grand-mère ne mettrait pas, les machins où tu as 3 bouts de tissu et limite on peut te foutre sur le trottoir après, un cauchemar! D’ailleurs, faudra que l’on m’explique pourquoi : moins il y a de tissu, plus c’est cher. La robe semi-pupute où on voit la moitié de ton cul ET de tes seins… 80 euros. La robe pull, simpliste, où si clairement tu n’es pas gaulée comme une déesse, tu te rapproches dangereusement du vieux sac à patates : 19euros. Mouais. Bon.
Je ne parle même pas des robes basiques sympa, où il y a toujours un idiot qui a été mettre une tête de mort rose fluo au beau milieu, du strass à gogo, des poils, des clous, un super texte : « BITCH », et j’en passe et des meilleurs!
Et puis viens le moment où tu trouves LE modèle.
Je te le mets dans le mille ?
Forcément, il n’y a pas ta taille. Loi de Murphy appliquée aux fringues. Une plaie ! une tannée ! Une horreur !!

J’y ai mis du miens pourtant : j’en ai essayé en me disant « peut-être que portée… »

.. Mon cul !

Tiens parlons-en de mon cul qui rentre pas dans du 38 car tu as l’impression que c’est du 34 et où tu as envie de verser une larme.. J’ai grossi mais pas à ce point quand même?. Les 36 où tu as l’impression que c’est du 42 (là pour le coup, tu te colles un gros sourire sur le visage!). La robe où tu devrais faire du 115F avec une taille 32cm à la Barbie, mais surtout où il ne faut pas que tu respires sinon tu fais péter toutes les pressions au risque de crever l’œil à quelqu’un au passage. Celle où tu as trop de seins (RIP mon 85A) et pas assez de fesses… et bien sûr, l’inverse. Celles où vu le décolleté, j’suis sûre que si tu bouges on voit le fond de ta culotte. Tiens il y a aussi les robes noires complètement transparente (sacré concept!)… Mouarf, j’ai même eu la robe avec des laçages. Après 5minutes de tentative pour l’enfiler, une grosse suée, des nœuds et un coinçage de bras, j’ai abandonné ; bientôt va falloir un diplôme pour enfiler certains modèle! Allo, allo ! Ah ah, en plus j’ai du passer pour une cinglée car en sortant de la cabine, je rigolais toute seule de pas avoir réussi à enfiler un truc aussi débile qu’une robe. Je suis blonde mais quand même (J’ai même pas réussi à la remettre sur le cintre !!). Il est où le cucul, elle où la têtête ?

Je ne parle même pas des gens qui arrivent à te bousculer dans des rayons larges de 2m (sans dire pardon CQFD)… Ces mêmes gens qui pourraient presque t’arracher des mains la robe que tu es en train de regarder alors qu’il y a 15 fois le même modèle sur le portique. Je ne sais pas si c’est le fait d’être moi-même commerçante, mais ça m’exaspère de les voir faire : ils touchent à tout, ne remettent rien. Si ça tombe tant pi. Tu entends même certains dire « c’est bon, ils sont payés pour ramasser« . Une honte.
J’aimais déjà pas le shopping avant, mais maintenant que je bosse dans un magasin, je crois que mon mal a empiré.

Bref. Après je ne sais pas combien de boutiques, 2 jours à aller partout j’ai trouvé le truc le plus basique du monde. Une robe tunique, gris foncée avec un collier intégré (oui, tout ça pour ça!) C’est loin d’être ce que je cherchais mais… ras le bol des magasins. D’autant plus qu’il me faut les chaussures, aïe, l’angoisse !
2014-11-04 13.55.54

2014-11-04 13.56.15

botteEt oui, mes bottes ont eu la brillante idée de me lâcher hier… Et pas qu’un peu. Je suis allée voir à ma maison si j’en trouvais une. Avec les catastrophes naturelles, elles ont pris l’eau, ce que je n’avais pas vu à mon grand désarroi. Résultat, elles ont moisi. Donc, pas le choix ; et vu qu’il pleut aujourd’hui, avec le trou qu’il y a, je prends l’eau , j’entends glorieusement un « pouic pouic » à chaque enjambée. Grande classe assurée !

Et puis surtout ma femme veut pas me sortir si je me trimballe encore mes bottes pantoufles trouées. « ok on doit serrer un peu le budget, mais là, ça fait vraiment Cosette« . Mouarf.
Qu’à cela ne tienne. Expédition chaussure pour mettre fin à mon règne de Cosette.
Bien sûr, c’est pareil que les robes… Des clous, des poils, des strass, des plumes. Ouh ouh. Je veux des escarpins noir, basiques, sans fioriture. J’ai fait 11 magasins avant de trouver ça. Incroyable mais vrai. C’est pourtant du basique, intemporel…
2014-11-04 13.54.45

 

Alors quand même, faut que je raconte la blagounette. Dans ce magasin assez grand, il y a 4 miroirs en tout et pour tout (on est d’accord, c’est pas la meilleure idée qu’ils aient eu!). Me voilà donc à aller voir ce que ça rendait (en marchant clopin clopant avec un talon de 11cm et une botte plate et trouée de l’autre coté: pouic, clac, pouic, clac. Merveilleux!). Il y avait une dame là… Elle me voit attendre « oh c’est pas pratique d’voir si peu de miroir ». Oui, certes. Tu l’as dit bouffie!
Crois-tu qu’elle aurait un minimum accéléré le mouvement ?
Meuhhh non. Elle se regarde dans un sens, dans l’autre, encore dans l’autre. De face, de profil, de gauche à droite… (Je me suis même demandé si elle n’allait pas regarder la semelle dans le miroir… ) Elle se baisse, je me dis que c’est fini. Nooon, madame changeait de chaussures, mais intelligente comme elle était crois-tu que pendant les 5minutes que ça a pris elle se serait poussée de devant la glace ? Quedaaaaaaaaaaaal. Impossible de me voir, le magasin a reçu du réassort donc des cartons partout, impossible de passer avec son cul au milieu.
Je fulmine. La plaisanterie a duré 7 minutes. (Oui oui, j’ai envoyé un SMS à ma femme donc j’ai pu calculé le temps)
Les gens m’exaspèrent… ne pensent encore et toujours qu’à leur gueule, se branlent des gens qui les entoure. Merde quoi. Ça lui coutait quoi de se déplacer d’un mètre le temps de changer de pompes franchement ?

Mais bon ; motivée par ma trouvaille, il me fallait une paire pour le quotidien (RIP mes bottes, snif). Pff. Les bottes en rayon ? Un désastre. Encore de la moumoute de partout, des bottines mi-mollet… qui ne me vont pas car j’ai les mollets larges (trop de sport!!), du coup ça coupe la jambe et on dirait 2 gros poteaux EDF avec de la moumoute dessus (pas mes poils hein!). Même problématique avec les bottes : quand ça me plait, je peux pas la fermer jusqu’en haut… Sauf si je tiens à perdre ma jambe en la privant de sang ; c’est merveilleux, ça fait même un petit bourrelet… Le summum de l’élégance.
Et puis, je suis tombée sur des pseudo bottines à talons. Apparemment la grande mode. J’aime bien. Ça fait longtemps que je lorgne sur ce genre de modèles ; d’ailleurs, j’en ai essayé quelques une à l’occasion sans pour autant jamais trouver quelque chose qui me plaisait sur moi et qui faisait pas cagole. Et là, à tout hasard, j’ai tenté. Bingo (=miracle!!).

Oh mon Dieu, j’ai réussi à trouver 2 paires dans le même magasin. Un exploit !! J’ai pas cherché à comprendre, j’ai adopté les 2… Tant pi le budget,  ça m’évitera du shopping pendant quelques années, c’est toujours ça de pris !

2014-11-04 13.54.23

Moralité ?

Je ne suis pas prête à aimer le shopping !

 

Publicités

2 réflexions sur « Tout ça à cause de mes nichons !! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s