Signification émotionnelle des "mal-a-dit"

lumbagoJe vous l’ai dit, chez moi les emmerdes c’est en série! Après l’histoire de l’électricien qui passe à travers le plafond, place maintenant à … l’entorse des lombaires avec suspicion de déchirures ligamentaires. Ras le dos… !!

Voilà maintenant 5 jours que je suis bloquée, littéralement clouée au lit à cause d’un geste brusque et débile; quand même, je vous raconte ça vaut son pesant de cacahuète : je sortais ma chienne quand madame a vu une bestiole (un chat?) et a tiré d’un grand coup. J’étais avec une copine (et heureusement !) car je me suis lamentablement retrouvée à 4 pattes dans le couloir, la larme à l’œil, le souffle coupé par cette « décharge électrique ». Ma pote a récupéré le chien pendant que j’ai du mettre une bonne dizaine de minutes à pouvoir me redresser (enfin redresser est un bien grand mot) (oui et il est hors de question que quelqu’un t’aide à ce moment là car le moindre geste, à 1mm près te provoque un espèce de coup de poignard). Il m’aura fallu autant de temps faire les 20m qui me séparaient de l’appart. Un truc de con.

blog-1184-lumbago--160813055746-9190061251Vu que c’est quelque chose d’assez fréquent chez moi, j’ai sauté (enfin rampé est plus approprié) vers les décontractants/anti-inflammatoires.
24h passent, aucune amélioration. 36h… mon état empire. Je suis complètement bloquée et tout devient une épreuve. Genre aller aux WC (t’as clairement intérêt à anticiper!) :

– Il faut se lever (5 voire 10 bonnes minutes selon si tu trouves la bonne technique du 1er coup)
– Après tu as 5 minutes de rampage à calculer où s’accrocher (surtout calcul bien : pas trop haut, pas trop bas, et quelque chose de costaud parce que t’y met tout ton poids!)
– Le déshabillage : 5 bonnes minutes. D’ailleurs, en tant qu’experte je te le dis : une robe bandeau élastique, une culotte, basta ! Oublie les collants, les pantalons, les jupes. C’est un coup à se pisser dessus!
– La commission, 10sec (qu’on soit clair : impossible de faire autre chose que pisser : tu ne peux pas « pousser » (amis du glamour bonjour)
– Ensuite tu as le rhabillage. Clairement le pire… Va remettre ta culotte quand tu peux pas te baisser, ni lever les jambes ; un grand moment de solitude..
– Puis tu as à nouveau le rampage tel un animal, en poussant occasionnellement un petit cri strident (rapport aux décharges que tu prends dans le dos)
– Ensuite tu as l’étude stratégique : comment je vais me glisser dans le lit qui est putain de bas
– Viens après la recherche de LA position. Environ 2h… car tourner c’est pas possible : impossible de soulever le bassin (voilàaaa la chenille !). Te redresser OK, mais tu as besoin de tes bras… Bref, du grand art.
– Enfin vient le moment ou tu as trouvé et là, 2 possibilités : t’as froid et la couverture est sous ton cul (je rappelle que tu peux pas soulever les fesses), ou en bas du lit (tu peux pas te redresser ni lever les jambes), ou… tu as à nouveau envie de pisser. CQFD.

Bref. Hier j’ai craqué, je suis partie chez le doc… 50m, 45minutes. 3h d’attente et le fameux « Mademoiselle Mazelle ». Et là, tu sens le grand moment de solitude, la goutte perlée sur le front : comment je fais pour me lever sans appui ? Au bout de 2 minutes, il fait le tour du meuble pour constater que je suis bien là mais que je suis comme une merde : accroupie devant ma chaise pour tenter de me relever…

Bref. Le diagnostique est simple : « entorse des lombaires » et vu mon état qui empire malgré des anti-inflammatoires conséquents, grosse suspicion d’une atteinte plus profonde des ligaments (dixit la déchirure). J’vais pas passer par 4 chemins : si les ligaments sont touchés c’est 6 semaines minimum de rétablissement.lumbago (1)

J’ai envie de pleurer.

Voilà. Je suis à J+5. J’ai du rechanger d’anti-inflammatoire car je n’ai pas supporté les autres qui m’ont défoncé l’estomac (malgré des cachets pour « protéger). Bref, vomir du feu quand tu peux pas speeder, que t’as le dos coincé, que tu peux pas te baisser/te relever/nettoyer et que les contractions déclenchent des coups de poignards dans le dos, c’est juste abominable. Et tu as surtout intérêt à bien calculer ton coup! (quand je vous dis que je ne supporte pas les cachetons!). Là ça va « mieux ». Enfin tout est relatif…

Concrètement, je rampe toujours devant le regard ahuris de mes chiens qui doivent se poser bien des questions.. « Tiens, maman elle fait comme nous ».
Je ne peux toujours pas me redresser sans appui sur les DEUX bras. Je ne peux me baisser qu’en m’accroupissant (facile!), mais pour me relever c’est… FUCK.

Je ne peux pas porter.. J’entends par là pas un sac de courses plein hein, mais genre un truc tout bête comme une bouteille d’eau…  Miracle, j’arrive (depuis ce matin) à porter ma bouillotte remplie. Un grand moment car je dois malgré tout rester appuyée sur un meuble pour pouvoir avancer ce qui implique de grandes réflexions stratégiques. Pour les bouteilles d’eau c’est simple : je la laisse tomber et je la pousse avec mon pied (jusqu’au jour où elle pétera et j’aurai l’air conne, mais j’y suis pas).
Et grande nouvelle, depuis ce matin, j’arrive à m’asseoir quelques minutes (toujours en appui sur une main), ce qui constitue un véritable luxe pour mon cul et le haut de mon dos, soyons honnêtes.

Pour la petite explication que j’ai trouvé fascinante, la contraction musculaire violente est une réaction du corps pour protéger la colonne vertébrale d’une rupture. Les muscles se contractent très forts et très soudainement pour éviter à la colonne de « péter ». L’explication me fait une belle jambe je dois l’avouer, mais je la trouve juste hallucinante. Le corps humain est tellement bien foutu!

Je trouve également fascinant les explications émotionnelles liées aux différents maux. Ainsi, je le rabâche assez souvent ici : je ne veux pas faire de saison, et je suis tout un parcours pour trouver une voie professionnelle stable. On est en mars, et j’ai une évidence… Financièrement je suis obligée d’en refaire une. Et quand on regarde la « signification » d’une entorse lombaire…
La colonne vertébrale, c’est le centre du corps. L’équilibre. Le pilier. Une entorse c’est une contradiction de direction… Un « combat ».
Il faut savoir j’ai déjà trouvé une formation qui m’intéresse vraiment en vu de monter ma boite. Mais financièrement, je ne peux pas me le permettre, ça serait trop risqué. Bref. Je suis « coincée » au sens propre comme au sens figuré.
« La personne qui se fait une entorse est celle qui se sent obligée d’aller dans une certaine direction ou de faire quelque chose de contraire à ce qu’elle veut vraiment. Elle se laisse diriger, va au-delà de ses limites et s’en veut de ne pouvoir dire non aux autres. »

Source : http://www.estelledaves.com/

entorse

lumbgo

vertebre lombaire
On continue ?
Source : http://www.ecoutetoncorps.com
« Si tu éprouves une douleur au MILIEU DU DOS, c’est-à-dire du bas du dos jusqu’à la taille, cela indique que tu vis de l’insécurité matérielle. En effet, le dos étant le soutien du corps humain, tout mal de dos a un lien avec ne pas se sentir assez soutenu. Le bas du dos est relié au domaine du avoir, comme avoir des biens matériels, avoir de l’argent, avoir un conjoint, avoir une maison, avoir des enfants, avoir un bon métier, avoir des diplômes, etc.

grille-lecture-keBESOIN ET MESSAGE SPIRITUEL

Ton grand besoin est de t’AIMER, d’accepter tes peurs du moment. Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation en te rappelant que tout est temporaire. Il te dit d’accueillir tes limites actuelles et de reconnaître davantage ta propre valeur. Ce n’est qu’après t’être accueilli dans tes peurs et tes limites que tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment. Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger. Si tu te sens capable d’assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la. »

Et vous, ça vous arrive de regarder les significations émotionnelles ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s