Et un jour j'ai dit… oui

efer Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis… Et dire qu’il y a encore un an de ça, je refusais catégoriquement (et farouchement?) l’idée de me marier. J’avais cela en horreur. Je trouvais ridicule, idiot, inutile.
Et voilà.
J’ai dit oui.
Qui l’eu cru ?

Bon. Soyons clairs. J’ai dit oui mais avec plein des conditions : pas de mariage chichi-pompon… J’entends par là, pas de trucs qui coûtent 3 bras et 2 jambes et demi, pas de grosse robe meringue plein de paillette, strass et autres frioritures, de papillons, pas de château ni 300 personnes et tout le toutim.

J’ai dit oui pour un mariage à notre image (mais j’ai pas dit que j’arrêterai d’être casse-couille hein). En fait c’est con, mais le mariage n’a jamais été quelque chose qui m’a fait rêver : être le centre d’attention, la robe de princesse blanche, le gros bouquet, les traditions (jarretière and co), le repas qui dure 200ans avec 25000 personnes que tu vois une fois tous les 20ans, l’enterrement de vie de jeune fille, tout ça ne m’emballe pas du tout, mais alors pas du tout. Après, l’idée de dire « je suis mariée », je dois le reconnaître me plait. Mouarf.
Et ça tombe bien, on a la même vision des choses (ouf!). Elle non plus de veut pas de tralala, de « prout-prout » (je cite !), et de machin « cul-cul la praline » (je cite encore).

Du coup, à en discuter, on s’est tapée un gros gros délire… un gros délire genre « on n’a qu’à se marier en jean/basket, on leur fait des pâtes pour le repas, on sera une 10aine » etc. Mais tout en rigolant, autant elle que moi on savait qu’il y avait un fond de vrai sans pouvoir mettre le doigt dessus.
Bref.
Vu qu’il faut commencer par quelque chose, on a commencé à faire une liste de nos potentiels invités. Déjà, c’était clair comme de l’eau de roche… on va limiter à nos « proches-proches ». Nous sommes à ce jour à 32 personnes. Je pense qu’on ne dépassera pas les 40, ouf (sauf si tous les célib se foutent en couple hihi!)
Et là, grosse prise de conscience : déjà on ne va pas faire dans le tradi vu que déjà ses parents ne seront pas là (elle ne leur parle plus depuis au moins 20 ans) ; mais surtout, il faut se rendre à l’évidence, à nous 2 nous avons des ami(e)s très éclectiques. Mais quand je dis éclectique, c’est juste un truc de ouf : Toute croyance, tout milieu social, tout âge.
Dans l’idée, sur ces 32 personnes de 21 à 61 ans (qui se connaissent quasiment tous), ce tout petit micros-cosmos, nous aurons notamment : gitans, musulmans, juives, métisses, athées, une catho (très) croyante, gays & lesbiennes, une handicapée (sourde), des patrons, des employés, 1 étudiante, mères célibataires, une russe, des couples dont 4 mixtes, une gothique (tatouée sur tout le corps) etc. etc.
Sans compter que ma (future) femme est asiatique et a 11 ans de plus que moi.
Valeurs spirituellesBref. La vie. La vraie vie ! Et le mariage de la diversité !

L’idée a fait son bonhomme de chemin, on veut un mariage atypique ; on a envie de surprendre, de faire rire, tout en faisant bien sentir qu’on est quand même dans un mariage…  Tu cernes l’idée ? Parce que c’est un peu complexe….
Et nous voilà à fond dans les idées farfelues. L’idée étant de reprendre toutes les idées préconçues du mariage… et les « détourner » à notre façon et en restant « classe » et sans tomber dans la parodie ; tout un programme pour ne pas tomber dans le « débilus-profondus » et garder cet esprit « mariage » .
Pour donner une idée : je ne veux pas porter de voile de mariée. Du coup, je pense intégrer un bout de tulle/voile (genre 5 cm) à ma coiffure…
Autre idée, je ne veux pas de bouquet de fleurs, je pensais donc à faire un truc en bonbons, ou en cocotte en papier (mais classe hein). Ouais, j’aime les cocottes en papier et alors ? (ça porte bonheur il paraît)
Pas d’enterrement de vie de jeune fille style gogo danseuse ou déguisement pour faire la quête dans la ville non plus ; j’ai bien briefé mes potes sur ce sujet : vous me faites un truc comme ça, je me barre! Et puis après tout, on est 2 nanas à se marier : ma foi, allons boire un verre tous ensemble ! Organisons nous un week-end j’sais pas où, ça ne sera que mieux. Au moins tout le monde est sûre de s’y retrouver, et pas de prise de chou…

Sinon, vu le nombre d’invités, nous étions parties sur un lieu, genre Mas. Mais les prix nous ont calmé (note pour les futures mariés : dès que tu rajoutes « mariage » à ta recherche google, tu peux doubler les prix. Genre ballon+mariage, fleur+mariage, salle+mariage. Bam. Magie : prix doublé). Allez essaye le comparatif mariage/anniversaire, tu vas rigoler.

Bref. Nous sommes « hors norme » : nous n’aimons pas les cases, ni les traditions même si nous respectons le fait que certaines personnes y soient attachées. On veut un truc fun, convivial, pas guindé, pas hors de prix (merde c’est qu’une signature sur un papier aorès touthihi)…

Voilà. C’était le billet positif du mois (profitez c’est gratuit !)… D’ailleurs, j’en profite aussi : si vous avez des idées improbables/originales/atypiques/surprenantes…. (cela dit, on a encore un peu de temps à voir venir les choses, et je risque très probablement de revenir vous casser les pieds avec ça hihi)

Publicités

2 réflexions sur « Et un jour j'ai dit… oui »

    1. Merci ! Effectivement c’est le plus important, reste maintenant à mettre les choses au clair car tout le monde semble vouloir mettre son grain de sel dans l’organisation ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s