[Help] Elle est Dieu

schizo1-624x294J’ai rarement l’habitude de faire ça, mais là je lance un peu une bouteille à la mer car je ne sais plus quoi faire, ni comment. Je ne trouve pas d’aide, ni soutien et j’avoue être désemparée.
Que je vous explique…
Voilà il y a 1an et demi, ma belle-sœur a connu une séparation un peu olé-olé. Suite à ça, et pour aider son ancien conjoint (toxico) elle a commencé à se documenter sur l’aide de son prochain. Prise d’une révélation, elle a décidé alors de devenir coach…
Et c’est à ce moment là que tout a commencé à partir en cacahuète. Elle a commencé à beaucoup trop approfondir le sujet et a commencé a avoir des lubies… improbables : elle ne voulait pas suivre de formation officielle car elle savait déjà tout, les livres traitants du sujet était inintéressants car elle avait, à travers ses expériences, expérimentée toutes les épreuves et bien d’autres. Il y a eu quelques phrases complètement incongrues dans son discours… et j’ai pensé bêtement à l’époque qu’elle se droguait peut-être (vu que son ex était toxico).
Elle a ensuite commencé à voir des « signes » de partout et pour tout. Le moindre truc est devenu sujet à interprétation : la plante qui meurt (offert par son ex) est le signe de sa mort prochaine, un problème dentaire à gauche est un problème avec la relation paternelle etc.
Tout ça restait malgré tout « soft », et effectivement dans certaines de nos actions/actes manqués, pas mal de choses « collent ». Malheureusement, elle a commencé vivre que pour ça : les « signes ». Mais l’interprétation qu’elle en fait… Aïe.
Pas de boulot : c’est pas grave, ça viendra quand ça viendra, le Divin lui a prévu mieux, elle n’a pas besoin d’argent pour vivre. Le hic, c’est que ça l’a exclue totalement de la vie en société. Et puis sans travail, pas d’argent donc énormes galères financières que ma chérie et moi avons pallié comme nous avons pu (elle a un enfant!). Sa psychose s’est méchamment aggravée pendant l’hiver… Bien que j’ai déjà commencé à l’époque à me dire qu’il y avait un problème son discours était cohérent pour ceux qui ne la connaissait pas. Elle s’est alors intéressée à la numérologie humaniste… Dès qu’elle rencontrait quelqu’un, elle lui demandait sa date de naissance. Elle a commencé à faire une fixette sur les chiffres : tout était lié à nos dates de naissance, au mois, jour, année. Tu as tel chemin de vie donc tu vas faire ça, il va t’arriver ça tel mois. Quand ça ne fonctionnait, elle émettait des théories fumeuses : c’est le divin qui met des épreuves pour apprendre des leçons etc.
J’ai tenté de faire à comprendre à ma chérie que là, son comportement relevait d’un problème psychiatrique… Ma chérie a bien compris qu’il y avait un souci mais n’a pas vraiment admis que ça puisse être « mental » car sa sœur a toujours était assez excentrique. Ma mère était bipolaire, et je dois avouer que son comportement était assez similaire ; en revanche, ma mère n’avait pas de délires religieux ni se prenait pour quelqu’un d’autre ; elle était en revanche bien persuadée que tout le monde complotait contre elle, moi y compris. J’pense que c’est ça qui a fait aussi que j’ai pensé directement à un problème mental ; mais entre ce que j’ai vécu de ma mère et le comportement de sa sœur, tout ne collait pas non plus. Et puis, elle avait encore des moments de « lucidité » (?) où elle « redevenait » elle….
Malgré tout, ses délires se sont enchaînés… Un jour, elle est venue nous voir pour nous dire qu’elle avait vécu l’éveil de kundalini (détails ici). De là elle s’est mis des choses insensées en tête : faire un jeûne (eau et aliment) de 28 jours… Impossible de lui faire entendre raison : les anges ne mangent pas de nourriture terrestre…
Elle a commencé à se prendre pour Dieu, le Messie, persuadée d’être investie d’une mission divine sur terre envers les humains, et Dieu se nourrit d’air et d’Amour. Son ange intérieur lui parle (hallu auditives)…

About_Symptoms_tableDepuis, sa psychose depuis n’a jamais cessé et empire chaque jour. Quand son chat est mort, il s’est réincarné en elle par exemple…
A ce jour, elle ne se considère plus du tout comme humaine mais supérieure à eux ; elle est là pour nous guider, nous montrer le chemin. Quand elle nous parle, elle se rabaisse au niveau terrestre, mais ça l’épuise… Elle est la lumière et nous sommes l’ombre. Nos énergies vibratoires sont trop basses pour sa divinité.
Vu qu’elle est l’élue, Paris va s’effondrer et notre petit village va bientôt devenir la capitale de France… L’état complote contre nous pour mieux nous exploiter. L’attentat de Charlie Hebdo en est la preuve…
Elle vit dans ce monde et a complètement perdue notion de la réalité.
Selon elle, elle n’est qu’Amour et compassion.
Dans le même genre, voilà ce qu’elle publie régulièrement (en s’auto-citant) (j’ai juste corrigé les fautes d’orthographe ; enfin j’ai essayé) : « La vérité t’enseignera que seul l’ignorant peut ignorer et le méprisant mépriser, je suis visionnaire. Regarde la vie telle qu’elle est : l’ombre et sa lumière et apprend ce qu’elle veut enseigner. Voila ces 2 phrases je vous les offres pour les deux années qui s’annoncent pour beaucoup éprouvante et je n’en dirais pas plus je vous laisse le vivre. Je ne désactive pas mon compte pour la simple raison que je laisse ma porte ouverte à ceux qui voudront « s’aider », si à un moment l’incompréhension d’un chaos les submerge, je ne leur tournerai pas le dos, même si eux l’ont fait. L’esclave crie à la liberté tant qu’il en ignore le sens, le jour où il l’a trouvé il est le silence qui incarne la liberté. J’étais déjà éveillée il y a 30 ans, on m’a fait taire. Je suis éveillée et peux confirmer qu’il était dans la vérité car elle est la mienne et de tout ceux qui le sont et que l’on considère fou ou de secte d’illuminés ou de personne dangereuse alors que nous sommes sur terre pour vous aider à ascensionner vers un monde de paix et d’amour. Vous êtes manipulés, endormis, soumis. Le gouvernement vous nourrit de colère, de peur, de rage, de racisme. Les médias vous les servent en boucle à tous les repas afin de vous garder impuissants et sous contrôle plus vous nourrissez d’intérêt à la guerre, à la violence, au racisme, plus vous les nourrissez et en plus vous vous victimisez. Le fardeau que vous portez est si lourd que vous n’arrivez plus à lever la tête pour voir qu’au dessus de vous il y a un ciel parce que vous avez oublié que c’est de là que vous venez vous avez cédé votre pouvoir à la destruction de l’humanité et chacun en est responsable en le cautionnant. Je suis parfaite dans l’imperfection. Une essence Divine en expérimentation dans la matière. Je suis presque parfaite car toujours en cours d’amélioration et d’évolution vers la perfection. Je ne serais jamais une perfection finie car je suis l’infini. »

Comme vous pouvez le constater, son discours n’est plus cohérent…
Il y a quelques jours encore, elle discutait avec ses collègues, rigolait, sortait avec nous. Et dans la nuit, elle a eu une « révélation » (oui, la nuit, le divin entre dans son corps, soigne son âme et lui laisse des messages ; elle les sent travailler en elle)… Depuis, elle s’est transformée en tyran/monstre. Elle hurle et insulte tout le monde et s’en ai pris très violemment à sa sœur (ma chérie). Elle lui a dit qu’elle n’avait plus de sœur et qu’elle pouvait oublier sa nièce (elle travaille ensemble). Elle s’est littéralement acharnée sur elle, tant et si bien que ma chérie est en train de craquer. Elle fait vivre la terreur au travail… tout le monde veut partir, le patron ne dit rien par peur… Aujourd’hui, il y a un gros orage : c’est le Divin qui exprime sa colère et montre sa puissance à ma chérie pour lui montrer que sa sœur est dans le « vrai », qu’elle est la lumière et qu’il n’accepte pas cette situation. Il montre donc à ma chérie qu’elle est dans l’ombre et s’attire la colère de Gaïa….

J’ai fait pas mal de recherches sur ce genre de comportements… La schizophrénie répond à tous ses délires :

• l’altération subite du comportement
• la négligence de l’hygiène et des soins corporels, de l’alimentation et de l’habillement (elle voulait se nourrir d’air, elle s’habille de façon outrancière… genre pantalon/haut de maillot de bain c’est tout)
• l’abattement marqué et persistant souvent présenté comme de la fatigue (ce qu’elle nous présente comme de la fatigue liée à notre condition d’humain trop bas en termes d’énergie ; d’ailleurs chez elle, elle ne fait plus rien)
• les insomnies, l’activité nocturne accrue, le repli sur soi diurne et l’isolement dans la chambre (c’est nous qui allions faire ses courses car elle ne voulait plus sortir…)
• les accès de fureur, de rage destructrice (d’objets, du mobilier, etc.), de hargne et de méchanceté envers les membres de la famille
• la prise de distance d’avec les autres ou, au contraire, une familiarité exagérée avec les tiers ou des inconnus (en une nuit tout a basculé… et elle s’est mise à tutoyer son patron et lui parler comme à un chien : « c’est un con »
• des accès de religiosité, de mysticisme, d’occultisme (… elle se prend pour Dieu!)
• la chute du rendement scolaire, aux études, au travail; la non fiabilité (elle ne fout plus rien et vient au boulot, s’assoit et donne des ordres à tout le monde en les traitant comme des sous-merde sans bouger le petit doigt)
• la consommation d’alcool et/ou de drogues (souvent, le tabagisme accru) (pour elle, c’est le tabac… bien qu’au début de ses délires et vu que son ex est un toxico j’ai cru qu’elle se droguait. Mais non. Aucune drogue. Pas d’alcool car ça coupe le lien avec le sacré….)
• les accès d’activité fébrile, l’affairement avec ostentation mais improductif;
• la rage d’achats inutiles, les dépenses et gaspillages manifestes; les pertes d’objets précieux (qu’elle interprète comme des messages de Gaïa, sa mère nourricière…)
• la perte de poids spectaculaire et rapide
• des fugues en auto-stop, train, avion, voire à pied; les longues marches au hasard (elle part en voiture et d’ailleurs, elle est tombée 2 fois sur la même maison. Depuis elle est persuadée que c’est un message et que cette maison sera la sienne un jour..)
• les crises d’hilarité intempestives, excessives, non appropriées au contexte (elle s’est foutue de la gueule d’un gars qui venait de perdre sa grand-mère car il avait une réaction d’humain… et que c’était pathétique car l’âme est Éternelle)
• les discussions irrationnelles, obstinées, revendicatrices, l’ergoterie, le dogmatisme (ai-je besoin de vous en raconter plus ?)
• se raser la tête ou n’importe quelle partie du corps, s’infliger des mutilations, tenter de se suicider (la seule chose à laquelle elle ne correspond pas… encore?)
• le regard inhabituel: exagérément fixe, ou sans expression, ou farouche, ou agressif, ou fuyant (pour elle, violent… elle fait peur à tout le monde. Le regard noir, glacial).
Source : http://mens-sana.be/

En regardant dans le détail, j’ai trouvé une correspondance bien plus précise : l’hébéphrénie ou désorganisation de la personnalité qui se caractérise par l’hyperactivité, le manque de concentration, la confusion dans les idées et le discours, le manque de tact et l’excès de familiarité, le comportement inepte et l’indifférence des sentiments. Bien sûr, je ne suis pas médecin…. et je ne peux pas émettre de diagnostic fiable ou affirmer qu’il s’agisse de schizophrénie. Mais je ne pense pas qu’il faille sortir de St Cyr pour se rendre compte qu’il y a un problème psychologique derrière tout ça.
Je l’ai malgré tout fait lire à ma chérie, et grâce à leurs collègues communs qui ont bien compris qu’il y avait aussi un problème mental (et à qui j’en ai parlé), j’ai réussi à lui faire entendre… Elle a admis que c’était « très approchant » mais malgré tout, ça reste sa sœur, et l’acceptation est compliquée. Elle ne dort plus, mange plus et moi je me sens impuissante. Elle commence même a avoir peur d’aller bosser. Elle m’écoute encore car elle sait aussi que j’ai vécu la bipolarité de ma mère, avec toutes les phases aiguës de la maladie.
Je ne sais plus quoi faire car il n’y a aucun moyen d’agir. Sa sœur est majeure… et sans son consentement, on ne pourra rien faire (gros déni!!) ; idem, ma chérie n’est pas prête à aller plus loin et s’est littéralement braquée quand j’ai parlé de tutelle. Elle prend juste conscience de l’ampleur de la situation…. et je crois qu’elle n’accepte pas encore. Je suis à la recherche de solution sur Internet mais je ne trouve rien de probant… Tant que sa sœur n’est pas un danger, on ne peut rien faire. Et par danger, il s’agit d’une atteinte physique….
Du coup j’ai pris le contre-pied en espérant qu’elle ait un déclic rapidement pour agir: non seulement j’ai briefé a peu près tout notre entourage, mais en plus j’ai expliqué à ma chérie qu’il fallait qu’elle se protège elle et pense à sa nièce. Je pense que le seul moyen d’intervenir auprès de sa sœur est malheureusement si elle s’en prend un jour à sa fille ou physiquement à sa sœur. C’est terrible de dire ça, et j’espère sincèrement que ça n’arrivera jamais. Dans le doute, je lui ai expliqué qu’il fallait qu’elle se blinde, qu’elle change de boulot pour ne plus être confrontée à tout ça et surtout qu’elle fasse tout pour garder ce lien très fort avec sa nièce. Je lui rabâche aussi tous les jours que c’est « physiquement » sa sœur mais c’est tout. Ma mère dans ses crises n’était plus ma mère : c’était un monstre violent et agressif. Réussir à faire ce distinguo entre la personne et son « autre » pendant les crises aident à avoir un minimum de recul. Mais ça n’est pas gagné… Certaines réflexions l’ont vraiment affecté ; sa sœur lui a ainsi dit qu’elle était égocentrique, matérialiste et manipulatrice, qu’elle l’avait trahie et qu’elle n’existait plus pour elle, qu’elle n’était que l’ombre et l’empêchait de vivre… Même si ma chérie sait que c’est faux, elle se remet en question malgré tout.
Sa nièce est loin d’être conne. Mais elle est en pleine adolescence, et va très probablement se heurter à sa mère… A chaque fois d’ailleurs, c’est nous qu’elle appelle… et j’aimerai qu’elle garde ce réflexe car je suis intimement convaincue qu’un jour, elle partira et viendra vivre avec nous.
C’est vraiment une situation ingérable et visiblement il n’existe rien pour aider ces personnes. Tous les sites disent »suivis psy », c’est bien gentil, mais elle ne se sent pas malade du tout… Et puis » les médecins sont des imposteurs », elle n’en a pas besoin car c’est à elle que revient la mission de « guérir les âmes ».  J’ai pensé faire venir une assistante sociale anonymement, mais elle maitrise parfaitement la manipulation (cf. son patron qui arrive à gober tout ce qu’elle raconte!). Bref. La boucle est bouclée… A moins d’attendre qu’elle s’en prenne physiquement à quelqu’un, je n’ai aucune carte à jouer… et j’aimerai éviter d’en arriver là.

Si vous avez une quelconque solution ou piste… la moindre chose qui puisse aider à gérer tout ça, je suis preneuse.

Publicités

2 réflexions sur « [Help] Elle est Dieu »

  1. Ta mère qui pensait que tout le monde complotait ça me fait plus penser à de la paranoïa qu’à de la bipolarité. Quoi qu’il en soit, je trouve effectivement que ta belle-soeur a un petit soucis… La séparation difficile a pu être l’élément déclencheur (je suis en plein dans la lecture d’un bouquin de Stéphane Bourgoin sur les meurtriers « la Bible du Crime » où il raconte un crime par jour de l’année donc je m’auto-proclame spécialiste, évidemment xD) comme les meurtriers qui se mettent à tuer après la mort de leur meilleur ami, ou la perte d’un travail, etc… Je pense qu’il est possible de la faire interner contre son gré pour la soigner, mais je ne m’y connais pas plus que ça dans les règlements des hôpitaux psychiatriques. Sinon, pour que ta chérie soit convaincue, peut-être essayer de mettre ta belle-soeur en relation avec un psychiatre (même contre son gré, genre « viens, on va prendre un verre avec un ami ») (c’est un peu mesquin mais si y’a que ça…) qui pourrait établir son diagnostique et pourrait peut-être faire quelque chose ? Sinon, autre truc un peu mesquin, serait de la pousser à s’en prendre physiquement à quelqu’un lors d’une de ses crises. C’est mesquin, pas très sympa et honnête, mais si vraiment y’a que ça… si vraiment la question c’est pas « est-ce que ça va se passer ? » mais « quand » autant que ça soit dans un moment voulu et contrôlé où la « cible » est préparée.

    J'aime

    1. Ma mère était bipolaire avec tendance paranoïque… surmonté d’une dépression majeure avec alcoolisme… un bon combo!
      Poir ma belle soeur je ne peux rien faire… en fait personne ne peut lui parler car elle te tient la jambe dans ses délires. On ne peux pas en placer une… elle s’enflamme direct. Et si moi j’interviens ça va être comme mettre de l’huile sur le feu… je suis l’ombre et la future femme de sa soeur. Donc je lui permets de se complaire dans tout ça. Elle n’écoute ni ne suit aucun ordre/conseil : elle esg Dieu… ma belle soeur n’a plus d’amis, elle n’a besoin de personne et agresse tous les gens qui l’approchent à l’exception de sa fille. Mais sa fille n’a que 13ans donc aucune autorité sur sa mère… J’y ai pensé à ce que sa soeur provoque l’affrontement physique.. mais se dire ça wouaw. Puis faut la voir : le regard vide et noir… plus aucun zeste d’humanité. Ce regard de fou j’te jure c’est… indescriptible. On dirait une furie… mais ça reste verbal. Je pense que l’idée de faire appel aux services sociaux avec preuves est peut-être la meilleure solution. Ma chérie n’est pas contre à 100% mais… elle ne veut pas agir tant que sa nièce est bien… avec ses potes, on va faire soirée. Je leur ai demandé de m’aider à la convaincre du coté imprévisible de sa frangine… franchemeng c’est chaud chaud à gérer

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s